Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFCP-P25 – Chirurgie viscérale – Mésentère commun chez l’enfant. Etude de 10 patients (analyse rétrospective) - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72029-3 
J. Montoro, J. Bréaud, M. Fournier, I. Oborocianu, J.F. Lecompte, F. Bastiani, J.Y. Kurzenne
CHU, Nice, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

description des patients pris en charge dans le service de Chirurgie Pédiatrique du CHU de Nice et analyse rétrospective des éléments diagnostiques de mésentère commun.

Matériel et méthode

Etude rétrospective monocentrique (2002-2007) de l’ensemble des patients ayant été opéré pour mésentère commun. Analyse descriptive du mode de révélation, des éléments diagnostiques, du geste réalisé.

Patients

Les données de 10 patients (7 garçons et 3 filles) ont été analysées.

Mode de révélation

occlusion intestinale haute (ventre plat): 5 cas, occlusion basse (météorisme) : 2 cas, appendicite aigue sur appendice à gauche :1 cas, découverte fortuite : 2cas.

Dans 8 cas, une échographie abdominale à la recherche d’anomalie de positionnement des vaisseaux mésentériques a été réalisée et a suspecté le diagnostic pour 4 patients.

Un TOGD a été réalisé chez 6 patients, révélant un angle duodénojejunal à gauche une fois, médian dans 3 cas.

L’anomalie de rotation était compliquée d’un volvulus aigu chez 6 patients et pour 2 patients une résection digestivea été nécessaire.

Conclusion

dans cette courte série rétrospective, les anomalies de positionnement du tube digestif ont été révélées plus d’une fois sur 2 par un épisode aigu (volvulus). De plus, l’échographie a été mise en défaut pour la moitié des patients.

Aux vues des données de cette courte étude, les anomalies de rotation demeurent des pathologies graves, lorsque le positionnement anatomique peut être responsable d’un volvulus. Leur diagnostic doit être au moindre doute complété par une opacification digestive, devant l’absence de fiabilité de l’échographie des vaisseaux mésentériques. Une information médicale, paramédicale et auprès des parents des signes cliniques de volvulus doit être systématiquement délivrée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 911 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFCP-P24 – Chirurgie viscérale – Corticosurrénalome chez l’enfant. A propos de 2 cas
  • M. Fournier, J. Bréaud, J.C. Mas, N. Sirvent, A. Chevallier
| Article suivant Article suivant
  • SFCP-P26 – Chirurgie viscérale – Traumatisme abdominal mineur de l’enfant : diagnostic des lésions viscérales et traitement
  • C. Linard, P. De Vries, I. Germouty, C. Le Rouzic-Dartoy, R. Audollent, B. Fenoll

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.