Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-03 – Pathologie infectieuse – AINS et varicelles hospitalisées : impact de la recommandation de l’AFSSAPS ? - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72071-2 
J. Gaudelus 1, C. Levy 2, A. Lecuyer 2, B. Soubeyrand 3, E. Caulin 3, E. Grimprel 1, R. Cohen 1, G. des Pédiatres 1, de l’Obs. des Varicelles 1
1 GPIP de la SFP, Groupe De Pathologie Infectieuse Pédiatrique de la Société Française de Pédiatrie, Paris, France 
2 ACTIV, Association Clinique et Thérapeutique Infantile du Val de Marne, Saint Maur des Fossés, France 
3 Sanofi Pasteur MSD, Lyon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

En juillet 2004, l’AFSSAPS a recommandé de ne plus utiliser les AINS en cas de varicelle chez l’enfant du fait d’un risque potentiel de favoriser des complications infectieuses, en particulier cutanées. L’effet d’une telle recommandation a été analysé au sein de la cohorte de patients inclus dans l’observatoire national des varicelles hospitalisées mis en place par le GPIP en collaboration ACTIV.

Méthodes

De mars 2003 à juin 2007,175 services de pédiatrie répartis sur l’ensemble du territoire français ont rapporté 2675 cas de varicelles hospitalisées en décrivant les caractéristiques démographiques, les facteurs de risque, les complications et l’évolution à court terme.

Résultats

Les taux de surinfection et de surinfection cutanée sont signi-ficativement plus élevés en cas de prise d’AINS ; respectivement : 74,5 % versus 45,2 % (OR, 3,54 ; 95 % CI, 2,73-4,58, p = 0,0001) et 61,7 % versus 32,2 % (OR, 3,39 ; 95 % CI, 2,7-4,3, p < 0,0001). Avant la recommandation (1268 cas rapportés en 16 mois), 19,9 % des patients ont pris des AINS ; le taux de surinfection est de 51,5 %. Après la recommandation (1407 cas rapportés en 34 mois), 6 % ont reçu des AINS (p < 0.0001) et le taux de surinfection est de 46,6 % (p = 0,01). Les taux de surinfection cutanée ont également diminué de 38,4 % à 33,7 % (p = 0.01) entre les deux périodes alors que celui des autres types de surinfection est resté stable : 12,5 % à 11,4 %(p = 0,4).

Conclusion

Depuis la recommandation de l’AFSSAPS, il a été observé une baisse significative de l’utilisation des AINS en cas de varicelle compliquée hospitalisée. Par ailleurs, les surinfections cutanées ont diminué de manière significative, mais un lien de causalité ne peut être formellement démontré avec ces données et cette méthodologie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan

Plan indisponible

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 923-924 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-02 – Pathologie infectieuse – Utilisation de la procalcitonine (PCT) aux urgences pédiatriques ; nécessité d’une prescription ciblée
  • A. Ferron, G. Picherot, E. Launay, J.-L. Orsonneau, J.-C. Roze, C. Gras-Le Guen
| Article suivant Article suivant
  • SFP-04 – Pathologie infectieuse – Intérêt de la procalcitonine (PCT) comme marqueur d’infection bactérienne post-opératoire en pédiatrie
  • C. Manteau, P.E. Séguéla, C. Lejus, J. Caillon, J.-L. Orsonneau, C. Gras-Le Guen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.