Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-06 – Pathologie infectieuse – Tests de diagnostic rapide de la grippe chez l’enfant - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72074-8 
P. Martin 1, A. Bocquet 2, C. Levy 1, J. Langue 3, A. Mosnier 4, R. Cohen 5
1 ACTIV, Saint Maur des Fossés, France 
2 AFPA, Besançon, France 
3 AFPA, Lyon, France 
4 GROG, Paris, France 
5 CHIC, Créteil, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Les enfants, principal réservoir du virus grippal, jouent un rôle important dans la diffusion de la maladie dans la population. Le diagnostic clinique de la grippe est difficile chez le jeune enfant. L’utilisation de tests de diagnostic rapide de la grippe (TDRG) doit pouvoir augmenter fortement la probabilité du diagnostic et optimiser la prise en charge thérapeutique.

Matériel et Méthodes

Pendant la période de circulation épidémique de grippe 2006-2007, une étude prospective a été mise en place auprès de pédiatres de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire et de l’Association Clinique et Thérapeutique Infantile du Val de Marne.

Résultats

Deux cent quatorze pédiatres ont effectué 1512 TDRG pendant une période de 10 semaines. L’âge moyen des enfants inclus est de 4 ans, l’âge médian est de 3 ans et 9,9 % des enfants ont moins d’un an. Les 3/4 des enfants (74,8 %) ont eu leur TDRG lorsque la symptomatologie était inférieure à 48 heures. Au total, 45,7 % de l’ensemble des tests pratiqués se sont avérés positifs. Le diagnostic « clinique » des praticiens a été modifié après la connaissance du résultat du TDRG dans 57 % des cas. Dans 47,4 % des cas, le doute diagnostic de maladie grippale était fort, mais il s’agissait pourtant bien d’une grippe (TDRG positif). Alors que dans 64,7 % des cas, la présomption diagnostique de maladie grippale était forte, mais le test a infirmé le diagnostic (TDRG négatif). En cas de test positif, un antiviral a été prescrit dans 36,3 % des cas et dans 95,4% des cas, cette prescription a été effectuée quand la symptomatologie durait depuis moins de 48 heures. En cas deTDRG négatif, un antibiotique a été prescrit dans 18,9 % des cas contre 7,1 % des cas lorsque le TDRG était positif. La quasi-totalité des médecins (97 %) ont été satisfaits de l’utilisation des TDRG.

Conclusion

Cette étude souligne l’intérêt de l’utilisation des TDRG, bien acceptée par la très grande majorité des pédiatres. Les TDRG positifs permettent, en confortant le diagnostic de maladie grippale, la prescription justifiée d’un antiviral et la diminution de la prescription d’antibiotiques. La négativité du TDRG remet en cause le diagnostic et invite à discuter la prescription d’éventuels examens complémentaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan

Plan indisponible

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 924-925 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-05 – Pathologie infectieuse – Surveillance des varicelles hospitalisées en France : résultats de 4 années
  • E. Grimprel, A. Lecuyer, C. Levy, B. Soubeyrand, E. Caulin, R. Cohen, J. Gaudelus, G. des Pédiatres de l’Obs. des Varicelles
| Article suivant Article suivant
  • SFP-07 – Pathologie infectieuse – Evaluation d’une stratégie de prévention des infections néonatales nosocomiales bactériennes à l’hôpital principal de Dakar
  • C. Landre-Peigne, A.S. Ka, M.N. Seye, J. Bougere, P. Imbert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.