Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-09 – Epidémiologie – Médicaments de la diarrhée aiguë des nourrissons en rhône-alpes - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72077-3 
M. Modica 1, D. Floret 2, P. Vanhems 3
1 Service Médical de l’Assurance Maladie Rhône-Alpes, Bourg en Bresse, France 
2 Université Lyon 1– Service D’urgence et de Réanimation Pédiatriques – Hôpital Edouard Herriot, Lyon, France 
3 INSERM Unité 271, Laboratoire d’Epidémiologie et De Santé Publique, Université Lyon 1, Lyon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Les recommandations sur la prise en charge de la diarrhée aiguë de l’enfant préconisent l’administration d’un soluté de réhydratation orale (SRO) pour corriger la déshydratation. Aucun autre médicament n’est jugé nécessaire. L’objectif de cette étude est de décrire les médicaments prescrits dans la diarrhée du nourrisson et de rechercher les facteurs associés à l’absence de prescription d’un SRO.

Sujets et Méthode

Une étude descriptive a été réalisée en Rhône-Alpes entre octobre 2004 et septembre 2006, chez les nourrissons âgés de moins de 1 an, ayant reçu un ou plusieurs anti-diarrhéiques ou un SRO prescrits et remboursés par le Régime général de l’Assurance Maladie. En l’absence de diagnostic clinique, plusieurs critères ont été utilisés pour n’inclure que les cas ayant une forte probabilité de diarrhée aigüe. Les données ont été analysées avec le logiciel SPSS.

Résultats

63 591 nourrissons ont été inclus. 50 % ont reçu un SRO dont 13 % un SRO seul et 60 % ont eu du racécadotril seul ou associé. Le nombre médian de médicaments anti-diarrhéiques prescrits est 2. Entre les deux périodes étudiées (octobre 2004 à septembre 2005 et octobre 2005 à septembre 2006), la prescription de SRO a augmenté de 14,5 % tandis que celle du racécadotril a augmenté de 4,5 %. La prescription de SRO diminue quand la classe d’âge du nourrisson augmente (58 % entre 1 et 30 jours versus 45 % entre 9 et 12 mois). Inversement, la prescription de racécadotril augmente avec la classe d’âge (respectivement 32 % et 65 %). 1497 nourrissons ont reçu du nifuroxazide et 373 du lopéramide contre-indiqués avant 2 ans.

Les facteurs liés à l’absence de SRO sont la prescription par un médecin de ville versus un hospitalier (OR = 3,586, [3,390-3,794], p < 0,001), la prescription par un généraliste versus un pédiatre (OR = 2,056, [1,980-2,134], p< 0,001) et la présence de racécadotril sur l’ordonnance (OR =2,748, [2,655-2,843], p < 0,001).

Conclusions

Les recommandations sur la prise en charge de la diarrhée du nourrisson doivent être rappelées en Rhône-Alpes en conformité avec l’avis du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France relatif aux vaccins contre le Rotavirus. La base de l’Assurance maladie est un outil épidémiologique intéressant pour évaluer l’évolution des prescriptions de SRO.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan

Plan indisponible

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 925-926 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-08 – Pathologie infectieuse – Couverture vaccinale grippe chez les enfants asthmatiques, saison 2006-2007
  • F. Rancé, C. Chave, J. De Blic, A. Deschildre, L. Donato, J.-C. Dubus, M. Fayon, A. Labbe, M. Le Bourgeois, C. Llerena, G. Le Manach, I. Pin, M. Aubert, C. Weil-Olivier
| Article suivant Article suivant
  • SFP-10 – Hépatologie, gastro-entérologie et nutrition – La diosmectite diminue le débit des selles chez l’enfant souffrant de diarrhée aiguë et recevant un soluté de réhydratation orale : 2 essais randomisés en double aveugle versus placebo
  • C. Dupont, E. Salazar-Lindo, H. Mathiex-Fortunet, P. Garnier, J.K.F. Lee

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.