Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-26 – Divers – Présence paternelle auprès de l’enfant malade : 10 ans d’évolution - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72093-1 
N. Godon 1, A. Cazaubiel 1, M. Lebideau 2, G. Picherot 1, C. Gras-Le Guen 1
1 Hôpital Mère Enfant CHU, Nantes, France 
2 Service de Pédiatrie, CH, Saint Nazaire, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La rapide évolution de notre société apporte de profonds remaniements, en particulier au sein des familles. Le rôle du père auprès de son enfant semble, d’après nos médias, avoir considérablement changé dans les cinquante dernières années.

Objectif

Evaluer l’implication des pères auprès de leur enfant hospitalisé, selon 2 critères de jugement :

-
critère principal : présence du père durant l’hospitalisation
-
critère secondaire : implication dans les soins à l’enfant et ce, sur deux périodes à dix ans d’intervalle

Méthodes

il s’agissait d’une étude de cohorte prospective, réalisée dans le service de pédiatrie du centre hospitalier de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Un questionnaire comportant 17 variables et rempli par les infirmières était réalisé auprès des pères présents lors de l’hospitalisation de leur enfant sur la période du 1er au 31 Juillet 1992 et 2002.

Résultats

77,6 % des pères ont été vus au moins une fois en 2002 contre 62 % en 1992 (p < 0,02). Ils venaient de façon significativement plus fréquente en 2002 qu’en 1992 et les visites duraient plus d’1heure dans 5,6 % des cas en 1992 contre 32,8 % des cas en 2002. Il n’y avait, par contre pas de différence significative dans la participation du père aux soins, aux jeux ou aux soins de confort de l’enfant entre les deux périodes. Les pères n’étaient également pas plus présents en 2002 à l’entrée de l’enfant, ni à la visite médicale du matin.

Conclusion

Contrairement aux idées diffusées dans la presse, les « nouveaux pères » sont encore assez peu présents auprès de leur enfant malade, même si une évolution semble se faire vers une plus grande implication. Il semble maintenant nécessaire d’évaluer les différents facteurs qui maintiennent les pères « à distance » de leur enfant afin d’améliorer leur investissement dans la relation avec celui-ci, dans l’intérêt des deux parties.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 931 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-25 – Diabétologie, endocrinologie – Nodules thyroïdiens après un premier cancer dans l’enfance
  • M. Caquard, F. Méchinaud, S. Baron
| Article suivant Article suivant
  • SFP-27 – Cardiologie – Etude de la fonction cardiaque en 2d strain chez l’enfant
  • B. Stos, F. Labombarda, Y. Boudjemline

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.