Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-51 – Pathologie osseuse et rhumatologie – Bilan d’utilisation des biothérapies dans l’AJI - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72118-3 
C. Ludwig 1, E. Jeziorski 1, M. Rodière 1, J.-D. Cohen 2, C. Jorgensen 2
1 CHU Arnaud de Villeneuve, Montpellier, France 
2 CHU Lapeyronie, Montpellier, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Evaluer la place des biothérapies en immuno rhumatologie pédiatrique.

L’AJI résulte d’un déséquilibre cytokinique conduisant à une destruction articulaire en l’absence de traitement adapté. Le recours à des biothérapies visant le TNF alpha ou l’interleukine 1 peut être nécessaire dans certaines formes actives d’AJI résistantes au Méthotrexate.

Matériel et Méthodes

107 patients atteints d’AJI sont suivis dans le cadre de la consultation de rhumatologie pédiatrique entre janvier 2006 et janvier 2008. 40 patients soit plus d’un tiers bénéficient de biothérapies : 26 enfants sont sous Etanercept, 8 sous Infliximab, 4 sous Adalimumab et 2 sous Anakinra. Nous détaillons les indications, l’efficacité et les effets indésirables éventuels des différentes biothérapies mises en œuvre.

Résultats

L’Etanercept est une biothérapie efficace et parfaitement bien tolérée dans les AJI résistantes au Méthotrexate, particulièrement dans les formes oligoarticulaires. Elle est utilisée seule ou en association au Méthotrexate. Dans 26% des cas, le sevrage de l’Etanercept s’est soldé par un échec, mais la reprise du traitement a induit la même efficacité. L’utilisation de l’Infliximab à des posologies majorées (10 à 20 mg/kg) semble décevante dans le traitement des uvéites sévères. L’augmentation des doses n’a pas entraîné d’effets indésirables ou d’infections opportunistes. L’Adalimumab représente actuellement une alternative thérapeutique séduisante dans le traitement des uvéites sévères de l’enfant, après échec du Méthotrexate.

Deux formes systémiques particulièrement agressives d’AJI ont été sensibles à L’Etanercept pour l’une et à l’Anakinra pour l’autre.

Conclusion

L’analyse de cette cohorte illustre l’utilisation des biothérapies en immuno rhumatologie pédiatrique : 37% des patients atteints d’AJI sont traités par des biothérapies dans notre étude. Ces thérapeutiques sont considérées comme un traitement de deuxième ligne, en cas d’échec du Méthotrexate, et dans le cadre de formes particulièrement agressives sur le plan articulaire ou ophtalmologique. Leur tolérance clinique immédiate chez l’enfant est bonne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 939 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-50 – Pathologie osseuse et rhumatologie – Causes de mortalité précoce du lupus de l’enfant
  • A. Klein, R. Cimaz, R. Quartier, B. Bader-Meunier
| Article suivant Article suivant
  • SFP-52 – Urgences – Hospitalisation aux urgences pédiatriques : compréhension par les parents des soins apportés à leur enfant et facteurs associés
  • H. Chappuy, P. Taupin, G. Chéron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.