Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFCE-05 – Cancérologie, hématologie, immunologie – Classification génomique dans le neuroblastome : utilité pour la prise en charge thérapeutique - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72132-8 
G. Schleiermacher 1, I. Janoueix-Lerosey 1, E. Michels 2, V. Mosseri 1, A. Ribeiro 1, D. Lequin 1, J. Vermeulen 2, J. Vandesompele 2, G. Pierron 1, J. Couturier 1, M. Peuchmaur 3, E. Barrillot 1, J. Michon 1, J. Bénard 4, A. Valent 4, D. Plantaz 5, H. Rubie 6, D. Valteau-Couanet 4, A. Auvrignon 7, C. Thomas 8, V. Combaret 9, R. Rousseau 9, P. Chastagner 10, A. Eggert 11, F. Speleman 2, O. Delattre 1
1 Institut Curie, Paris, France 
2 Ghent University Hospital, Ghent, Belgique 
3 H. Robert Debré, Paris, France 
4 Institut Gustave Roussy, Villejuif, France 
5 CHU Grenoble, Grenoble, France 
6 CHU Toulouse, Toulouse, France 
7 H. Trousseau, Paris, France 
8 CHU, Nantes, France 
9 Centre Leon Bérard, Lyon, France 
10 CHU, Nancy, France 
11 University Hospital, Essen, Allemagne 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Le neuroblastome (NB) est un cancer pédiatrique avec une grande hétérogénéité clinique. Des nombreuses altérations génétiques récurrentes ont été décrites : une amplification de MYCN associée à un pronostic pauvre, ainsi que des variations de la ploïdie ou des altérations chromosomiques segmentaires (délétions du chromosome 1p, 3p, 4p, 11q ; gain du chromosome 2p, 17q) dont l’importance pronostique reste à être déterminée. Afin d’étudier l’association de ces altérations génétiques entre elles et leur impact pronostique, nous avons entrepris une analyse en CGH-array d’une grande série de NB.

Méthodes

389 échantillons de NB ont été analysés en hybridation génomique comparative (CGH), sur une puce d’ADN à BAC/PAC avec une résolution moyenne de 1Mb.

Résultats

L’analyse du profil génomique permet de distinguer 2 différents types d’instabilité génétique : une instabilité numérique et une instabilité segmentaire. L’instabilité numérique est caractérisée par une variation en nombre de chromosomes entiers sans altérations segmentaires (n = 162). Elle est associée à une survie sans progression et une survie globale excellente. L’instabilité segmentaire se caractérise par des translocations chromosomiques déséquilibrées. Elle a été observée dans des tumeurs sans (n = 45) ou avec (n = 97) variations numériques, ou en association avec une amplification de MYCN (n = 67). Ce type génomique est associé à un risque élevé de rechute (p < 0.0001, log-rank test), quel que soit le type de l’altération segmentaire. En analyse multivariée, après prise en compte du type génomique, des altérations génétiques individuelles et des caractéristiques cliniques, un profil génomique de type segmentaire est le marqueur pronostique le plus fort (p < 0.0002). Les autres marqueurs retenus sont l’age (p = 0.022) et le stade (p = 0.06).

Conclusion

Dans le NB, un profil génomique de type segmentaire est le marqueur pronostique le plus fort. Ceci souligne l’importance du mécanisme à l’origine des translocations déséquilibrées dans l’oncogenèse du NB. Le typage génomique devra donc être pris en compte pour l’attribution à un groupe de risque et la stratification thérapeutique. Le NB est le premier modèle de l’utilité d’une classification génomique pour une meilleure prise en charge thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan

Plan indisponible

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 943-944 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFCE-04 – Cancérologie, hématologie, immunologie – Photothérapie néonatale et nævus chez l’enfant
  • E. Mahé, A. Beauchet, P. Aegerter, P. Saiag
| Article suivant Article suivant
  • SFCE-06 – Cancérologie, hématologie, immunologie – Etude rétrospective des cas pédiatriques français de maladie de Gorham (1988-2007)
  • S. Héritier, M. Le Merrer, F. Bernard, R. Tichit, Y. Bertrand, C. Carrie, P. Chastagner, B. De Courtivron, M. Gillibert-Yvert, B. Fauroux, R. Epaud, P. Mary, I. Pin, J. Donadieu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.