Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFCE-08 – Cancérologie, hématologie, immunologie – Extension vasculaire du néphroblastome : expérience du SIOP 93-2001, France - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72135-3 
F. Hameury 1, S. Dussart 2, F. Dijoud 3, P. Thiesse 2, M.D. Leclair 4, F. Gauthier 5, P.D.E. Mouriquand 1, C. Bergeron 6
1 Hôpital Debrousse, Hospices Civils, Lyon, France 
2 Centre Léon Bérard, Lyon, France 
3 Centre De Pathologie Est, Hospices Civils, Lyon, France 
4 Hôpital Mère Enfant, CHU, Nantes, France 
5 Hôpital Universitaire De Bicêtre, Paris, France 
6 Institut d’hématologie Oncologie Pédiatrique, Lyon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’objectif de cette étude est d’analyser les résultats de la prise en charge des néphroblastomes avec extensions vasculaires inclus dans le SIOP 93-01/France afin de préciser l’intérêt et les objectifs des traitements néo-adjuvants et chirurgicaux.

Matériel et Méthode

revue rétrospective des dossiers de néphroblastome avec extension vasculaire inclus dans le protocole SIOP 93-2001/ France de juin 1993 à juin 2001.

Résultats

44 des 760 patients du SIOP 93-2001 avaient un néphroblastome avec extension vasculaire à la veine rénale, la veine cave ou l’oreillette. L’âge moyen au diagnostic était de 4,7 ans et 29 % des patients avaient une extension métastatique au diagnostic. Le throm-bus était diagnostiqué dès le bilan initial dans 60 % des cas. Parmi les 6 thrombus diagnostiqués par la chirurgie, 5 étaient limités à la veine rénale et un atteignait la veine cave sous hépatique. Contrairement à son action sur le volume tumoral, une chimiothérapie prolongée ne semble pas accentuer la régression du thrombus. Les complications postopératoires d’une CEC, de deux cavectomies totales, 9 cavectomies partielles, 5 cavotomies associées à 23 néphrectomiesse résument à une invagination intestinale et 2 ruptures tumorales. Chez cinq patients, l’ablation du thrombus n’était carcinologiquement pas satisfaisante car fragmenté ou microscopiquement incomplète : aucun n’est décédé. La survie globale et la survie sans évènement à 5 ans sont respectivement de 83 et 79 %.

Conclusion

l’existence d’une extension tumorale d’un néphroblastome ne semble pas un argument suffisant pour prolonger ou intensifier une chimiothérapie néo-adjuvante, permettant ainsi de planifier une stratégie chirurgicale dont l’objectif est une résection microscopiquement complète et en monobloc de la tumeur et du thrombus. SFCE-09 – Cancérologie, hématologie, immunology

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan

Plan indisponible

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 944-945 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFCE-07 – Cancérologie, hématologie, immunologie – Valeur prédictive de la PCT pour juger de l’évolution d’une fièvre d’origine indéterminée (F.O.I.)
  • M. Semeraro, C. Thomée, D. Rosselini, L. Amoroso, M. Le Deley, O. Hartmann
| Article suivant Article suivant
  • Qualité de vie après une résection de paroi thoracique
  • C. Klein, E. Thébau, E. Aubry, A.S. Desfachelle, B. Herbaux, A. Wurtz, R. Besson, M. Bonnevalle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.