Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-P083 – Néphrologie – Etude épidémiologique du syndrome néphrotique idiopathique de l’enfant de moins de 18 ans en Franche-Comté en 2007 - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72216-4 
A. Pinçon 1, F. Nobili 2
1 Hôpital E Herriot, Lyon, France 
2 Réanimation Pédiatrique, CHU, Besançon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le syndrome néphrotique idiopathique (SNI) est la néphropathie glomérulaire la plus fréquent chez l’enfant. Le SNI est une maladie rare dont la prévalence en France est estimée à 15 pour 100 000 enfants de moins de 15 ans. Cependant, l’épidémiologie du SNI est peu connue. –Nous avons mené une étude épidémiologique transversale sur les cas suivis en Franche-Comté le 1er janvier 2007, après avoir envoyé un questionnaire à l’ensemble des pédiatres hospitaliers et libéraux de la région.

Quarante-et-un enfants et adolescents sont actuellement suivis, en majorité dans le service de néphrologie de Besançon. L’âge moyen de la cohorte est de 10,8 ans, avec un recul moyen de 5,6 ans. La prévalence est de 15,84 pour 100 000 enfants de moins de 15 ans. La prédominance masculine est retrouvée avec un sex ratio à 1,56. La forme corticosensible représente 95 % des cas, avec 25 enfants corticodépendants dont six ciclodépendants. L’âge moyen de la première poussée est de 5,1 ans et la survenue de la première rechute survient en moyenne dix mois plus tard. Un des enfants corticorésistants présente une insuffisance rénale chronique. Aucun n’est transplanté. Les complications liées aux corticoïdes sont fréquentes, notamment le retard de croissance et le surpoids. La majorité des patients habitent loin du centre « référent » régional de Besançon.

Les données épidémiologiques en Franche-Comté sont concordantes avec les données de la littérature. Le SNI étant une pathologie chronique, il requiert une éducation du patient et de sa famille ainsi qu’une information spécifique aux médecins. Une prise en charge globale et un suivi médical sont nécessaires, notamment dans la recherche de la pathologie iatrogène. Nous proposons d’établir un réseau de soins en Franche-Comté avec une collaboration synergique entre le centre de Besançon, les pédiatres volontaires hospitaliers et libéraux de la région, ainsi que le patient et sa famille.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 969 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-P082 – Dermatologie – La nécrolyse épidermique staphylococcique, à propos de 7 cas
  • M. Chomton, S. Meuric, E. Mahé, B. Chevallier, C. Stheneur
| Article suivant Article suivant
  • SFP-P084 – Pneumologie et allergologie – S’agit-il vraiment d’un pneumothorax ?
  • A. David, D. Talmud, M. Pomédio, K. Bessaci, F. Lefèbvre, M. Abély

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.