Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-P088 – Cardiologie – Le syndrome du cimeterre néonatal en 2008 : place des nouvelles thérapeutiques - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72220-6 
P. Amedro 1, S. Guillaumont 1, F. Counil 1, M. Saguintaah 1, G. Cambonie 1, H. Allal 1, A. Fraisse 2, M. Voisin 1
1 CHU Arnaud de Villeneuve, Montpellier, France 
2 APHM La Timone, Marseille, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le syndrome du Cimeterre associe séquestre pulmonaire et retour veineux pulmonaire anormal partiel dans la veine cave inférieure. Nous rapportons ici trois observations de nouveaux-nés pris en charge en 2007, avec insuffisance cardiaque et/ou respiratoire à la naissance.

Observations

Patient 1: syndrome du Cimeterre avec canal atrio-ventriculaire partiel, dextrocardie, séquestre extra-lobaire inférieur droit et atrésie de l’oesophage de type III. Après occlusion de l’artère séquestrante issue du tronc cœliaque par cathétérisme (PLUG®), les pressions pulmonaires baissent de 30 % avec persistance d’une HTAP infra-systémique évolutive et d’une insuffisance respiratoire modérée à 18 mois.

Patient 2 : syndrome du Cimeterre avec large canal artériel persistant, hypoplasie de l’artère pulmonaire droite, dextrocardie, bronchomalacie par compression de l’artère pulmonaire gauche et insuffisance respiratoire. Une collatérale issue du tronc cœliaque est embolisée par coils, sans succès. L’occlusion du canal artériel est contre-indiquée. La récidive immédiate d’autres collaterals mène à leur ligature par thoracoscopie sans succès, puis à une pneumonectomie gauche. Une biopsie pulmonaire diagnostique une HTAP vasculaire. NO, sildénafil et bosentan sont bien tolérés mais sans effet avec décès à 4 mois. Patient 3 : syndrome du Cimeterre avec agénésie de l’artère pulmonaire droite, dextrocardie, poumon en fer à cheval. 3 collatérales sont embolisées par des coils avec succès. A 5 mois le nourrisson présente une insuffisance respiratoire modérée sans HTAP.

Conclusion

Malgré le cathétérisme interventionnel précoce et les nouveaux vasodilatateurs pulmonaires, le syndrome du Cimeterre symptomatique en période néonatale garde un pronostic incertain conditionné par l’HTAP et l’insuffisance respiratoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 970 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-P086 – Néonatalogie – Maladie hémorragique tardive du nouveau-né : « intérêt d’une prophylaxie
  • H. Boumaraf, W. Boumaraf, Z. Bouderda
| Article suivant Article suivant
  • SFP-P089 – Génétique – Un syndrome de Klinefelter de petite taille
  • M. Pépin-Donat, A.L. Suc, F. Despert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.