Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-P090 – Pathologie infectieuse – Evaluation du risque de transmission nosocomiale et personnel de Bordetella pertussis dans une unité pédiatrique hospitalière - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72222-X 
E. Bottollier-Lemallaz, F. Huet, L.S. Aho, C. Neuwirth, S. Perez-Martin, E. Massabie, P. Chavanet
CHU, Dijon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

deux jumeaux, âgés de 2 mois, avec un diagnostic de coqueluche ont été hospitalisés dans l’unité des nourrissons. Respectivement 2 et 4 semaines plus tard, une infirmière et une interne ont été diagnostiquées malade malgré les différentes mesures prises pendant l’hospitalisation des jumeaux.

Objectif

analyser l’épidémiologie et les facteurs de risques de transmission pour les professionnels de santé (PS) de cette unité.

Méthodes

l’exposition a eu lieu entre le 21 août et le 1er octobre 2005. 42 PS ont été exposés et soumis à un questionnaire concernant : l’âge, le sexe, la profession, le nombre de jours de présence dans l’unité pendant l’hospitalisation des jumeaux, le type et la durée de l’exposition avec les cas index et leurs parents avant et pendant leur hospitalisation, l’application des mesures d’isolement respiratoire et de l’antibioprophylaxie. Un prélèvement nasopharyngé a été effectué chez tous les PS et analysé par PCR universelle.

Résultats

les mesures prophylactiques ont été appliquées de 15 à 75 % selon les professions. Les infirmières et les internes ont été les professions les plus colonisées par B. pertussis (p < 0,01) comparées aux autres PS ; le temps de travail (en jours) et les contacts directs avec les cas sont des facteurs de risque (p < 0,01). En analyse multivariée la profession et le temps de travail sont associés à la contamination par B. pertussis (p < 0,05).

Conclusions

les mesures prophylactiques ont été très peu appliquées, dû au manque d’information concernant B. pertussis. Les contacts avec les cas sont les facteurs principaux associés avec une colonisation de B. pertussis. Une éducation concernant les modes de contamination doit être effectuée à la fois auprès des PS, des familles et des contacts proches.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 971 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-P089 – Génétique – Un syndrome de Klinefelter de petite taille
  • M. Pépin-Donat, A.L. Suc, F. Despert
| Article suivant Article suivant
  • SFP-P091 – Urgences – Amélioration des pratiques : à propos du traitement des laryngites
  • E. Rautou, V. Nouyrigat, W. Khoury, C. Labrousse, P.E. Rautou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.