Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-P113 – Diabétologie, endocrinologie – Syndrome de Turner en mosaïque : entre clinique et chromosomes - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72243-7 
D. Mangin 1, S. Soskin 1, E. Masson 2, B. Doray 3, S. Danner 1, E. Flori 4, M. Fischbach 1
1 Service de Pédiatrie 1, Strasbourg, France 
2 CH Mère-Enfant, Colmar, France 
3 Service de Génétique Médicale, Strasbourg, France 
4 Service de Cytogénétique, Strasbourg, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La jeune Z. âgée de 12 ans 1/2, consulte pour ralentissement de la vitesse de croissance sans antécédent de RCIU.

La taille est à 138,2 cm (soit −2.1 DS) et la vitesse de croissance à 4 cm/an (< −3DS).

L’examen clinique met en évidence une puberté non débutée et quelques anomalies morphologiques : un pectus excavatum, une implantation des cheveux en trident, un palais ogival, un cubitus valgus, des doigts effilés, des membres longs et fins.

Les examens réalisés dans le cadre de la petite taille sont normaux en dehors d’une FSH augmentéeà 52 mUI/ml.

Les radiographies des avants-bras et des genoux montrent de discrètes anomalies en faveur d’une dyschondrostéose, un âge osseux à 11 ans.

Tous ces éléments semblent en faveur d’un syndrome de Turner mais un premier prélèvement pour analyse cytogénétique aboutit à un échec de culture. Sur un deuxième prélèvement, lecaryotype standard sur 100 mitoses revient normal 46, XX.

Le phénotype clinique restant évocateur d’une possible anomalie chromosomique, un caryotype haute-résolution est demandé auprès du service de cytogénétique de Strasbourg. Ce caryotype met en évidence l’existence d’une monosomie X sur une seule mitose parmi les 20 analysées 46, XX [19]/45X [1] mais ne permet pas d’affirmer le diagnostic en raison des difficultés techniques de culture.

Un traitement par GH est débuté à la dose indiquée dans le syndrome de Turner malgré l’absence de confirmation cytogénétique. Un ultime prélèvement est alors réalisé : l’analyse en hybridation in situ avec une sonde de l’X met en évidence une monosomie X sur 12 % des 150 mitoses et 16 % des 300 noyaux observés, affirmant définitivement l’existence d’un syndrome de Turner en mosaïque.

Conclusion

le diagnostic le plus probable devant un ralentissement de la vitesse de croissance associé à un hypogonadisme hypergonadotrope et des anomalies morphologiques chez une jeune fille, reste le syndrome de Turner. Il faut savoir être persévérant dans l’exploration cytogénétique et ne pas différer le traitement par GH dans l’attente du caryotype afin d’optimiser la croissance avant l’induction pubertaire. La surveillance implique un suivi au long cours gynécologique, cardio-vasculaire, thyroïdien, glucido-lipidique, ORL et hépatique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 977 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-P112 – Néphrologie – Néphropathie tubulo-interstitielle aiguë avec uvéite : intérêt d’un diagnostic et d’un traitement précoce, à propos de trois bservations pédiatriques
  • F. Broux, C. Gayet, F. Louillet, I. Michelet, G. Landthaler
| Article suivant Article suivant
  • SFP-P114 – Divers – La dysplasie ectodermique anhydrotique
  • M.S. Bouhabib, S. Keghouche, B. Boudraa, R. Yahia Ouahmed, F. Sellahi, Z. Benhacine, R. Rekima, H. Allas

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.