Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-P126 – Sport et exercice physique – Place de l’activité physique dans la vie quotidienne des adolescents - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72256-5 
E. Bodet, S. Willot, F. Labarthe, C. Maurage
Clocheville CHU, Tours, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Buts du travail

La pratique d’un sport est souvent confondue avec l’activité physique et proposée aux adolescents en surpoids chez qui les activités sédentaires sont maintenant prises en compte. Le but de ce travail est d’évaluer la place de l’activité physique dans la vie des adolescents et les variations de celle-ci en fonction d’une éventuelle pathologie.

Méthodes employees

Il s’agit d’une étude prospective, menée à partir d’un questionnaire remis aux adolescents de 11 à 19 ans, sur une période de 4 mois (de septembre 06 à Janvier 07). Ce question naire,anonyme, renseignait sur la raison du passage à l’hôpital et de façon quantitative sur les loisirs, les modes de déplacements quotidiens, les motivations pour une activité physique ou sportive ou les raisons de non pratique ainsi que les habitudes parentales, l’IMC et en cas de grignotage, leur fréquence et rythme.

Résultats

339 questionnaires sur 344 ont pu être exploités, 53.4 % de filles, moyenne d’age de la population 13 ans, 15.9 % en surpoids ou obèse. 80.1 % desjeunes interrogés se déplacent principalement en voiture ou bus et 46.1 % pou r se rendre au collège ou lycée contre 21.9 % en vélo.61.6 % sont inscrits en club ou association,39.2 % font de la compétition. L’activité est un plaisir dans 92.3 % des cas, un choix 87.6 %, destinée à contrôler le poids 41.2 %. 1/3 des parents ont une activité physique régulière. Les loisirs étaient dans les deux sexes dominées par la télévision, l’écoute de la musique, la lecture, les jeux vidéo et Internet. L’absence d’activité physique était expliquée par le manque d’envie 47.1 %, de temps 37.5 mais ces % comme ceux des motivations étaient très différents dans le cas de surpoids (désir de maigrir 72.7 %, temps TV 2.2 h/j contre 1.6 h en cas d’IMC normal). En cas de maladie chronique les jeux de société et le désir de rencontre prenaient une place significative.

Conclusion

Malgré des biais imputable au mode de recrutement des adolescents interrogés cette étude montre que les adolescents consacrent 5 fois plus de temps à des activités sédentaires y compris la lecture que physiques ; ceci s’accentue chez les jeunes en surpoids. L’implication parentale est un facteur influant sauf en cas de surpoids. Bien sûr la maladie entrave ces réponses y compris par manque de temps.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan

Plan indisponible

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 980-981 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-P125 – Cardiologie – Anasarque révélant un syndrome Camptodactylie-Arthropathie-Coxa vara-Péricardite
  • A. Chantepie, F. Paoli, R. Bonnefoy, G. Bah, M. Marchand, A. Toutain
| Article suivant Article suivant
  • SFP-P127 – Adolescent – Place de la psychopathologie dans la prise en charge des adolescents obèses
  • J. Dede, J. Malvy, P. Lenoir, F. Despert, J.-C. Rolland, C. Maurage

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.