Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-P127 – Adolescent – Place de la psychopathologie dans la prise en charge des adolescents obèses - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72257-7 
J. Dede, J. Malvy, P. Lenoir, F. Despert, J.-C. Rolland, C. Maurage
Clocheville CHU, Tours, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Buts

L’obésité de l’enfant est une cible privilégiée de la politique de santé publique. On connaît les risques de faible estime de soi et consécutivement, la prévalence accrue des comorbidités psychiatriques. La précocité de nouvelles prises en charge nous conduit à évaluer les interactions entre la vulnérabilité à cet age et l’issue du « traitement », en étudiant l’influence des caractéristiques psychopathologiques, notamment de l’estime de soi de la population sur l’évolution de l’IMC.

Méthodes

Il s’agit d’un travail prospectif sur 6 mois, mené chez 30 enfants obèses (degré 1 ou 2) de 8 à 14 ans, primo consultants et traités en ambulatoire pour obésité. Une évaluation par auto, hétero questionnaires et un entretien conduit par une même pédopsychiatre permettaient initialement d’évaluer l’estime de soi, l’insatisfaction corporelle, les comorbidités psychiatriques et la corpulence perçue. A 6 mois un nouvel entretien avec la même pédopsychiatre évaluait l’évolution de l’estime de soi et de l’insatisfaction corporelle.

Résultats

Le travail confirme la forte prévalence des troubles psychopathologiques : estime totale de soi altérée 30 %, comorbidités psychiatriques 74 % dont troubles anxieux 33 %, élément dépressif 26 %, hyperphagie boulimique 13 %. Dans cette population, la faible estime totale de soi et le syndrome dépressif initiaux sont prédictifs d’une faible réponse appréciée sur l’IMC. Un certain nombre de biais : petit échantillon, possibilité de ne pas participer, recul limité,… amènent à nuancer les conclusions mais ce travail confirme l’importance des intrications medicopsychologiques de cette pathologie.

Ces données confirment la nécessité d’une prise en charge multidisciplinaire avec une évaluation psychologique initiale et un soutien psychologique personnalisé, des enfants et adolescents obèses en demande de soins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 981 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-P126 – Sport et exercice physique – Place de l’activité physique dans la vie quotidienne des adolescents
  • E. Bodet, S. Willot, F. Labarthe, C. Maurage
| Article suivant Article suivant
  • SFP-P128 – Hépatologie, gastro-entérologie et nutrition – Intérêt des examens complémentaires dans l’allergie aux protéines du lait de vache
  • S. Hamar, N. Faure, H. Wattier, C. Maurage

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.