Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFP-P195 – Calcium – Prescription de vitamine D chez l’enfant par les médecins généralistes - 26/06/08

Doi : 10.1016/S0929-693X(08)72324-8 
L. Perrocheau
CHU, Nantes, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

connaître les habitudes de prescription de la vitamine D par les médecins généralistes de Loire-Atlantique chez la femme enceinte, l’enfant et l’adolescent.

Sujet/matériels et Méthodes

un questionnaire a été adressé en 2007 par téléphone ou par courrier à un échantillon de 100 médecins généralists de Loire-Atlantique tirés au sort, soit 10 % des médecins généralistes du département.

Résultats

chez la femme enceinte seuls 22 % des médecins prescrivent la vitamine D au début du troisième trimestre de façon systématique sous forme d’une dose de charge de 80 ou 100 000 unités conformément aux recommandations. Chez le nourrisson et jusqu’à 2 ans tous les médecins prescrivent la vitamine D en doses quotidiennes mais seuls 55 % augmentent les doses dans les circonstances ou il est recommandé (allaitement maternel, peau pigmentée). De 2 à 5 ans seuls 56 % des médecins prescrivent la vitamine D de façon systématique en doses de charge l’hiver. Au-delà de 5 ans et chez l’adolescent peu de médecins prescrivent la vitamine D : 28 % de façon systématique ou dans une population ciblée de 5 à 10 ans et 16 % après 10 ans.

Conclusion

d’une façon générale la vitamine D est insuffisamment prescrite par les médecins généralistes en Loire-Atlantique et particulièrement chez la femme enceinte, le grand enfant et l’adolescent.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 5

P. 1001 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFP-P194 – Néonatalogie – Infection congénitale sévère à CMV chez un nouveau-né traité par Ganciclovir
  • R. Abilkassem, A. Agadr, N. Dini, A. Hassani, M. Malih, M. Bounass
| Article suivant Article suivant
  • SFP-P196 – Pathologie infectieuse – L’infection urinaire du nourrisson : étude rétrospective à propos de 100 cas
  • Z. Jouhadi, H. Samlak, F. Ailal, J. Najib, K. Zerouali, N. Mdaghri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.