Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nausées-vomissements postopératoires : avantage et coût d'un programme d'assurance qualité. Partie I : en salle de surveillance post-interventionnelle - 01/01/03

Doi : 10.1016/S0750-7658(03)00213-2 

I.  Odin * ,  J.C.  Merle,  P.  Feiss,  N.  Nathan*Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs. - Rapporter l'efficacité et le surcoût induits par la mise en place d'un programme d'assurance qualité (PAQ) visant à diminuer l'incidence des nausées-vomissements postopératoires (NVPO) en salle de surveillance post-interventionnelle (SSPI).

Type d'étude. - Étude prospective et descriptive.

Méthodes. - L'incidence des NVPO en SSPI a été évaluée sur une feuille anonyme standardisée avant et 9 mois après mise en place de recommandations thérapeutiques pour la prophylaxie et le traitement des NVPO élaborées lors d'un PAQ. Un score de risque fondé sur le type de chirurgie et le terrain déterminait la nature de la prophylaxie. Lors de la première phase, les patients ont été inclus jusqu'à obtenir 50 patients souffrant de NVPO. Au cours de la deuxième phase, un nombre équivalent de patients ont été inclus. Le surcoût réel induit par la mise en place de cette thérapeutique a été évalué à partir des données comptables sur un an.

Résultats. - Le PAQ a permis de réduire de 35,6 % le risque relatif de NVPO au prix d'une augmentation de 50 % du taux de prophylaxie. Extrapolé au nombre annuel d'anesthésies, la mise en place du PAQ a permis à 770 patients supplémentaires de ne pas souffrir de NVPO en SSPI. Le surcoût sur un an lié à la prophylaxie a été de 3572 et le coût par patient recevant une prophylaxie a augmenté de 0,66 en 1999 à 1 en 2000.

Conclusion. - Malgré une augmentation du coût individuel de prophylaxie et de sa pratique, la sélection des patients suivant un score déterminé par un PAQ permet de rendre acceptable financièrement l'amélioration de la qualité.

Mots clés  : Nausée ; Vomissement ; Salle de surveillance post-interventionnelle ; Ondansétron ; Dropéridol ; Alizapride ; Métoclopramide ; Programme d'assurance qualité.

Abstract

Objectives. - To report the efficiency and direct cost induced by a quality insurance programme (QIP) aimed to reduce the incidence of post-operative nausea and vomiting (PONV) in the post-anaesthesia care unit.

Type of study. - Prospective and descriptive study.

Methods. - The occurrence and treatment of PONV were prospectively recorded in the post-anaesthesia care unit in a standardised file before and following therapeutic recommendations made by volunteers component of a QIP. Prophylaxis was administered to patients according to a score of risks based on the type of surgery and patient characteristics. The real cost induced by this change of practice was evaluated according to pharmacists' accounts over 1 year.

Results. - The QIP was associated to a 33.5% reduction of PONV relative risk and a 50% increase in prophylactic treatments. When this reduction of PONV was extrapolated to the total number of anaesthesia over 1 year, this QIP avoided PONV in 770 patients each year. The increase of cost reached 3572 as the cost by patient receiving a prophylactic treatment increased from 0.66 to 1.

Conclusion. - Despite an increase in the individual cost of PONV prophylaxis, the selection of patients by a “home” score of risk limits the indications of prophylactic treatment. Thus the increase in cost remains in acceptable ranges.

Mots clés  : Nausea ; Vomiting ; Post anaesthesia care unit ; Ondansetron ; Droperidol ; Alizapride ; Metoclopramide ; Quality Insurance Programme.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 8

P. 697-703 - octobre 2003 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.