Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vasculopathie polypoïdale choroïdienne idiopathique : aspects cliniques et angiographiques - 25/07/08

Doi : JFO-06-2008-31-6-0181-5512-101019-200804897 

J. Guyomarch,

A. Jean-Charles,

D. Acis,

A. Donnio,

R. Richer,

H. Merle

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Vasculopathie polypoïdale choroïdienne idiopathique : aspects cliniques et angiographiques

Objectifs : Préciser la présentation clinique et angiographique de la vasculopathie polypoïdale choroïdienne idiopathique (VPCI) ainsi que son évolution naturelle.

Méthode : Étude prospective portant sur une série d’yeux de patients ayant consulté au Centre Hospitalier Universitaire de Fort-de-France au premier semestre 2006 et qui présentaient des signes évocateurs de VPCI. Chaque patient a eu un examen ophtalmologique complet et une angiographie à la fluorescéine et au vert d’indocyanine (ICG). La nature des lésions et leur localisation ont été notées pour chaque œil. Les critères d’inclusion étaient la mise en évidence sur l’angiographie ICG de lésions caractéristiques de la VPCI.

Résultats : Le diagnostic de VPCI a été porté pour 26 yeux de 14 patients, 10 femmes et 4 hommes, tous d’origine afro-antillaise. L’âge moyen était de 77,4 ans (60 à 92 ans). Treize yeux (50 %) présentaient des drüsen, 1 œil une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et 1 œil une occlusion de branche veineuse rétinienne. L’atteinte était bilatérale chez 12 patients (85,7 %). Douze yeux (46,2 %) avaient une acuité visuelle (Monoyer) inférieure à 1/10e, 6 yeux (23,1 %) une acuité visuelle entre 10/10e et 5/10e et 8 yeux (30,8 %) une acuité visuelle supérieure à 5/10e. En angiographie ICG, les lésions étaient situées principalement en péripapillaire, mais également en moyenne périphérie, en région maculaire, interpapillomaculaire et en grande périphérie.

Conclusion : Les localisations périphériques de la VPCI de même que son association à des drüsen ou à la DMLA ne sont pas rares. Le pronostic de la VPCI est mauvais dans son évolution naturelle. Son étiologie est inconnue, mais des facteurs génétiques sont probables. Elle constitue le principal diagnostic différentiel de la DMLA exsudative chez le sujet noir.

Abstract

Polypoidal choroidal vasculopathy: clinical and angiographic features

Objectives: To clarify the clinical and angiographic characteristics of idiopathic polypoidal choroidal vasculopathy (IPCV) and its natural course.

Methods: Descriptive, prospective, consecutive case series of patients with presumed IPCV seen at Fort-de-France Hospital Center (French West Indies) between January and June 2006. All participants underwent complete eye examination and fluorescein and indocyanine green (ICG) angiography. The nature and location of the lesions were assessed in all eyes. Inclusion criteria were demonstration of characteristic lesions of IPCV on ICG angiography.

Results: Diagnosis of IPCV was made in 26 eyes of 14 patients, ten women and four men, all of Afro-Caribbean origin. The mean age was 77.4 years (range 60-92 years). Drusen were present in 13 eyes (50%), age-related macular degeneration (AMD) in one eye, and branch retinal vein occlusion in one eye. Twelve patients (85.7%) had bilateral involvement. Twelve eyes (46.2%) had visual acuity (VA) (Snellen) worse than 20/200, six eyes (23.1%) had VA between 20/200 and 20/100, and eight eyes (30.8%) had VA better than 20/100. On ICG angiography, lesions were predominantly located in the peripapillary area but also in the midperiphery, the macular and interpapillomacular areas, and the far periphery.

Conclusion: Peripheral locations of IPCV and associations with drusen or AMD are not rare. The prognosis of the disease is poor in its natural course. Its etiology is unknown but genetic factors are probably involved. It is the main differential diagnosis for exudative AMD in black patients.


Mots clés : Vasculopathie polypoïdale choroïdienne idiopathique , dégénérescence maculaire , dégénérescence choriorétinienne

Keywords: Polypoidal choroidal vasculopathy , macular degeneration , choroidal degeneration


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 6

P. 579-584 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Chirurgie de la cataracte et dégénérescence maculaire liée à l’âge : bénéfice en termes d’acuité visuelle et de qualité de vie – étude prospective
  • C. Rohart, F. Fajnkuchen, S. Nghiem-Buffet, O. Abitbol, I. Badelon, G. Chaine
| Article suivant Article suivant
  • ERG multifocal avec électrodes ERG-jet et Gold Foil chez le sujet normal : comparaison et reproductibilité
  • C. Thimonier, P. Daubas, L. Bourdon, V. Deral-Stephant, J.-P. Menu, R. Vignal, C. Roux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.