Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge de la douleur - 30/07/08

Doi : 10.1016/j.annfar.2008.04.015 
J.-F. Payen a, , G. Chanques b
a Département d’anesthésie-réanimation, hôpital Michallon, B.P. 217, 38043 Grenoble, France 
b Département d’anesthésie-réanimationB, hôpital de Saint-Éloi, 34295 Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Il faut distinguer sédation et analgésie, c’est-à-dire utiliser des outils d’évaluation et des moyens thérapeutiques distincts entre ces deux entités. La douleur est un phénomène fréquent et intense en réanimation et une source de souvenirs désagréables à l’issue du séjour. En cas d’inconfort ou d’agitation, la recherche d’une insuffisance d’analgésie doit être première dans la décision thérapeutique. Les échelles cliniques de mesure de la douleur sont les seuls outils pour évaluer l’intensité de la douleur, mais leur utilisation est actuellement insuffisante. Bien que la plupart des patients reçoivent un dérivé morphinique pour procurer une analgésie de fond, celle-ci peut être insuffisante à l’occasion de soins douloureux (mobilisation, ablation ou pose de drain, pansement complexe). Le concept de l’analgésie multimodale doit être étendu à la réanimation, car il pourrait réduire les besoins en morphiniques et faciliter la gestion de leur sevrage. Pour pouvoir adapter l’analgésie aux besoins du patient, il faut évaluer régulièrement l’intensité douloureuse au repos et au cours de stimulus douloureux avec des outils de mesure adaptés, titrer l’analgésie au moment des soins douloureux et employer des algorithmes de prescription thérapeutique selon la réponse obtenue. L’utilisation de protocoles écrits pour la gestion quotidienne de la sédation et de l’analgésie en réanimation est une aide réelle pour l’équipe soignante et permet une utilisation plus rationnelle des sédatifs et des analgésiques. Cette stratégie peut réduire la durée de ventilation mécanique et de séjour en réanimation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Analgesia and hypnosis are two separate entities and should result in distinct assessment and management for patients admitted to an intensive care unit (ICU). Those patients are exposed to moderate–severe pain and they are likely to remember pain as one bothersome experience. Any cause of patient discomfort is sought with the priority given to pain and adequate analgesia. Assessing pain must rely upon the use of clinical scoring systems, although these instruments are still underused in ICU. Satisfactory levels of analgesia by continuous infusion of opioids during times without stimulation do not guarantee against pain reactions during procedures (endotracheal suctioning, mobilization, wound care and dressing change, removal of chest tube). The concept of multimodal analgesia should be extended to the ICU since it may reduce the opioids requirements. In order to facilitate systematic pain and sedation assessment and to adjust daily drug dosages accordingly, it appears crucial to promote educational programs and elaboration of protocols/guidelines in ICU. Protocols/guidelines may help caregivers to rationally use sedatives and opioids and possibly reduce mechanical ventilation and ICU length of stay.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Douleur, Antalgiques, Sédation, Réanimation, Soins intensifs

Keywords : Pain, Sedation, Analgesics, Opioids, Intensive care


Plan


 Conférence de consensus Sfar–SRLF. Sédation et analgésie en réanimation (nouveau-né exclu). Paris, 15 novembre 2007.


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 7-8

P. 633-640 - juillet-août 2008 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.