Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt de l'analyse du ganglion sentinelle pour les cancers coliques : étude de faisabilité - 01/01/03

Doi : 10.1016/S0003-3944(03)00178-0 

P.  Lasser a ,  J.F.  Côté b ,  J.C.  Sabourin b ,  V.  Boige c ,  D.  Elias a ,  P.  Duvillard b ,  M.  Pocard a * *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction. - La faisabilité et l'intérêt du ganglion sentinelle (GgS) pour les cancers coliques sont non démontrés. Notre but a été d'évaluer la faisabilité puis le taux de cas sans envahissement ganglionnaire où cette technique permet un « ultrastaging », en identifiant des cellules tumorales « invisibles » selon une méthode histologique classique.

Méthodes. - Une injection peropératoire de bleu a été réalisée chez 30 patients opérés d'un cancer colique. Les premiers ganglions devenant bleus ont été repérés par un fil, puis prélevés et étudiés de façon spécifique. Pour chaque GgS, une analyse en HES comportant 3 niveaux de coupes sériées et en cas de N0 une étude par immunohistochimie a été réalisée.

Résultats. - Dans tous les cas un GgS a été mis en évidence (faisabilité 100 %). Le nombre médian de ganglions par pièce a été de 23 (10-55), celui des GgS de 2 (1-4). Le statut tumoral a été : pN0 pour 21 cas, avec dans 2 cas (9 %) une micrométastase et dans 1 cas détection de cellules tumorales isolées, soit un « ultrastaging » pour 14 % (3/21) des pTxN0. Pour 9 cas N+, 5 cas avec 1 GgS envahi ont été notés.

Conclusions. - La détection du GgS est faisable en l'absence d'envahissement ganglionnaire évident, de volumineuse lésion, ou des métastases hépatiques. L'analyse fine du GgS doit permettre un « ultrastaging » pour 10 à 20 % des cas classés pT1, 2, 3N0M0 devant permettre progressivement de sélectionner des patients pour qui suivi et/ou traitement postopératoire seront probablement à modifier.

Mots clés  : Cancer du côlon ; Chirurgie ; Ganglion sentinelle.

Abstract

Background. - Sentinel lymph node (sln) technique using blue injection is controversial for colon cancer. The aim of this study was to evaluate the feasibility and interest of sentinel node detection to identify the ultrastaging rate detecting occult nodal micrometastases missed on routine H&E examination.

Methods. - During surgery blue dye was injected subserously around the tumor in 30 patients operated for a colon cancer. The first lymph nodes to turn blue were noted as sln. For each sln three examination levels were performed; if no tumor was detected by H&E examination, a cytokeratine immunohistochemistry study was performed.

Results. - For each case, one or more sln were found (100%). The median number of lymph nodes examined and of sln found was, respectively, 23 (range 10-55) and 2 (1-4). There were 21 pN0 tumors, among which we found two cases (9%) with a micrometastasis and one case of isolated tumor cells detected, resulting in a 14% (3/21) ultrastaging for pTxN0. The sln was positive in five patients out of nine with a N+ disease.

Conclusions. - Sln detection was a successful technique when there was no evident lymph node involvement, no primary large lesion or no associated liver metastasis. Focused examination of the sln identified 10-20% of additional ultrastaging disease for staged pT1, 2, 3N0M0 tumor. This may have an important implication for follow-up and adjuvant treatment in future protocols.

Mots clés  : Colon cancer ; Surgery ; Sentinel lymph node.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 128 - N° 7

P. 433-437 - septembre 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résections pancréatiques par laparoscopie
  • J.-Y. Mabrut, J. Boulez, J.-L. Peix, J.-F. Gigot, C. Gouillat, É. De La Roche, M. Adham, C. Ducerf, J. Baulieux
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité à long terme d'une action d'information sur les pratiques d'antibioprophylaxie chirurgicale
  • S. Lallemand De Conto, E. Bretl, B. Huc, A. Picard, N. Tuefferd, D. Talon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.