Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les polytraumatismes sont plus graves après chute d'une grande hauteur qu'après accident de la voie publique - 01/01/03

Doi : 10.1016/S0003-3944(03)00208-6 

Q.  Nguyen-Thanh a ,  C.  Trésallet a ,  O.  Langeron bc ,  B.  Riou bc ,  F.  Menegaux ab * *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude. - Comparer la gravité des polytraumatismes imposant une laparotomie en urgence, par chute d'une grande hauteur (CGH), à celle des polytraumatismes après accident de la voie publique (AVP).

Malades et méthodes. - Une laparotomie en urgence n'était réalisée qu'en cas d'instabilité hémodynamique avec hémopéritoine. La sévérité du polytraumatisme était évaluée par le calcul de l'ISS (Injury Severity Score). La mortalité était définie par le taux de décès survenus au cours du séjour hospitalier.

Résultats. - Deux cent quatre malades ont eu une laparotomie en urgence : 79 après CGH, volontaire (n = 65) ou accidentelle (n = 14) et 125 après AVP. L'ISS moyen était supérieur après CGH (39 ± 11) qu'après AVP (35 ± 12) (p < 0,05). Les fractures du rachis avec atteinte neurologique et les fractures du bassin ont été plus fréquentes et plus graves après CGH, avec une fréquence élevée des hématomes rétropéritonéaux. Les plaies du confluent sus-hépaticocave ont compliqué essentiellement des CGH. La mortalité a été de 48 % (38/79) après CGH et de 30 % (37/125) après AVP (p < 0,01), en rapport essentiellement avec les lésions extra-abdominales. La hauteur moyenne de chute n'a pas modifié la mortalité. En revanche, la qualité de la surface de réception a été déterminante avec une mortalité de 19 % (4/21) en cas de surface « molle » contre 59 % (34/58) en cas de surface « dure » (p < 0,05).

Conclusion. - Les polytraumatisés avec contusion abdominale sévère sont plus graves après CGH qu'après AVP. Cette surmortalité est liée aux lésions associées extra-abdominales. La surface de réception à l'impact est l'élément pronostique fondamental.

Mots clés  : Polytraumatisme ; Contusion ; Abdomen ; Chute ; Laparotomie.

Abstract

Aims. - To compare specific features and prognosis of polytrauma victims requiring urgent laparotomy, after a free fall from a height (FFH) or a motor vehicle accident (MVA).

Patients and methods. - Urgent laparotomy was performed only in case of massive hemoperitoneum associated with hemodynamic instability. Injury severity score (ISS) and hospital mortality rate were used to determine the severity of trauma.

Results. - Two hundred and four patients underwent urgent laparotomy for blunt abdominal trauma: 79 after FFH (intentional defenestration: 65, accident: 14), and 125 after a MVA. Mean ISS was higher after FFH (39 ± 11) than MVA (35 ± 12) (P< 0.05). Spine injury and pelvic fractures were more frequent and more severe in FFH patients, with a high incidence of retroperitoneal hemorrhage. Juxta-hepatic veins and inferior vena cava tears usually occurred after FFH. Hospital mortality was 48% (38/79) after FFH and 30% (37/125) after MVA (P< 0.01). Predominant cause of death was associated injuries. The height of the fall was not a prognostic factor, unlike the quality of the landing surface: the mortality dropped from 59% (34/58) when patient fell onto a hard ground, to 19% (4/21) in case of soft landing surface (P< 0.05).

Conclusion. - Blunt abdominal trauma requiring urgent laparotomy is more severe after FFH than after MVA. The usual cause of death is associated injuries in both groups. Quality of the landing surface is a discriminating factor for mortality after FFH.

Mots clés  : Polytrauma ; Blunt abdominal trauma ; Fall ; Laparotomy.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 128 - N° 8

P. 526-529 - octobre 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Adénocarcinome sur moignon gastrique
  • P. Zerbib, A. Khoury-Helou, F. Chio, F. Vandenbrouke, J.-P. Chambon, P. Lozac'h
| Article suivant Article suivant
  • Quels sont les avantages de l'utilisation du système robotique DaVinci® pour réaliser une surrénalectomie unilatérale ? Résultats préliminaires
  • L. Brunaud, L. Bresler, A. Ayav, S. Tretou, L. Cormier, M. Klein, P. Boissel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.