Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le cerveau lecteur : histoire naturelle et culturelle - 05/08/08

Doi : 10.1016/S0035-3787(08)73295-8 
S. Valdois a, , M. Habib b, L. Cohen c
a Laboratoire de Psychologie et NeuroCognition, Université Pierre Mendès France, 1251 avenue centrale, BP 47, 38040 Grenoble, cedex, France ; Grenoble Universités et Centre National de la Recherche Scientifique (UMR 5101) 
b Service de Neurologie pédiatrique, CHU Timone, Marseille, France 
c INSERM U562, Cognitive Neuroimaging Unit, Gif-sur-Yvette, France ; CEA, DSV/I2BM, NeuroSpin Center, Gif-sur-Yvette, France ; AP-HP Hôpital de la Salpêtrière, Département de Neurologie, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La description de cas d’alexie pure conduit à suspecter l’existence d’un « organe de la lecture » incluant notamment une région de l’aire occipito-temporale gauche connue sous le nom d’aire de la Forme Visuelle des Mots. Cette aire qui est spécialisée dans l’identification rapide et le traitement parallèle des mots a été systématiquement décrite comme présentant un fonctionnement atypique dans le contexte des dyslexies développementales. Ces dernières ont le plus souvent été interprétées comme résultant d’un trouble phonologique, lui-même secondaire à une atteinte des aires périsylviennes du langage. Alors que des troubles visuels de bas niveau et des difficultés de traitement visuo-attentionnels ont été décrits chez les dyslexiques dans le contexte de troubles phonologiques, un déficit spécifique de l’empan visuo-attentionnel semble caractériser un sous-groupe d’enfants dyslexiques qui ne présentent pas de trouble phonologique associé. Ce déficit de l’empan visuo-attentionnel serait secondaire à une atteinte pariétale. Ces dysfonctionnements neurobiologiques interagissent avec les facteurs environnementaux. Ils sont modulés par les caractéristiques de la langue dans laquelle évolue l’enfant, par le type de prise en charge proposé et par le milieu socio-économique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The report of cases of pure alexia suggests that some regions of the neural system are dedicated to reading-specific visual processing abilities. Pure alexia results from the disruption or the disconnection of the visual word form area, a region reproducibly located within the left occipito-temporal sulcus and encoding the abstract identity of strings of visual letters. The functional specialization of this area suggests that it is initially plastic and becomes attuned to the orthographic regularities that constrain letter combination during the acquisition of literacy. The visual word form area further belongs to the network of areas that are consistently implicated in studies of people with developmental dyslexia. Developmental dyslexia is typically interpreted as resulting from a core phonological disorder and most neuroimaging studies showed reduced activity in the left perisylvian regions which have a role in phonological processes. Although low level visual and/or visual attentional disorders have been consistently reported suggesting a visual basis of developmental dyslexia, these disorders typically co-occurred with phonological problems so that the phonological deficit was viewed as the most plausible cause of the poor reading outcome of dyslexic children. In the last years however, dissociations have been reported in developmental dyslexia between phonological processing deficits and a particular kind of visual disorder, a visual attention span deficit characterised by a reduction in the number of distinct orthographic units which can be processed simultaneously in a single fixation. Large sample studies revealed that a non trivial number of dyslexic children exhibit a visual attention span disorder and that this disorder typically dissociates from phonological impairments in the dyslexic population. Neuroimaging studies suggest involvement of the parietal lobes - in particular the superior parietal lobules - in visual attention span and these brain regions are less active in people with developmental dyslexia. A visual attention span disorder thus appears as a second core disorder related to a parietal dysfunction in developmental dyslexia. Further studies are required to determine whether the phonological disorder or the visual attention span disorder independently contribute to the development of the visual word form area during literacy acquisition. These neurobiological dysfunctions are further modulated by environmental factors such as language characteristics, remedial interventions or socio-economic status. Future studies would help better understanding the interactions between neurobiological and environmental factors and the potential influence of the later on the development of the visual word form area.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lecture, Dyslexie, Alexie pure, Occipito-temporal, Pariétal

Keywords : Reading, Developmental dyslexia, Pure alexia, Occipitotemporal, Parietal


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 164 - N° S3

P. 77-82 - janvier 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’alexie sans agraphie : un déficit exemplaire, choyé par les neuropsychologues
  • F. Michel
| Article suivant Article suivant
  • Communication, langage et cerveau : du passé antérieur au futur proche
  • Y. Joanette, A.I. Ansaldo, S. Carbonnel, B. Ska, K. Kahlaoui, J.-L. Nespoulous

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.