Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Suture péritonéale ou non au cours de la césarienne en 2008 ? - 25/08/08

Doi : 10.1016/j.jgyn.2008.03.009 
M. Doret a, b, 1, , P. Gaucherand a, b, 1
a Département de gynécologie-obstétrique, Hospices Civils de Lyon, hôpital Femme-Mère-Enfant, Lyon, France 
b Université Claude-Bernard Lyon 1, Lyon, France 

Auteur correspondant. Service de gynécologie obstétrique, hôpital Femme-Mère-Enfant, 59, boulevard Pinel, 69677 Bron, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Malgré les recommandations du Collège national des gynécologues obstétriciens français et internationales, la non réalisation de la suture péritonéale au cours de la césarienne est toujours sujette à controverse. Le but de cette revue de la littérature est d’exposer les risques et les bénéfices de l’absence de suture du péritoine, en particulier en terme d’adhérences pelviennes. À court terme, il a été largement démontré que l’absence de suture du péritoine pariétal réduisait la durée d’intervention, améliorait les suites opératoires sans augmenter les complications postopératoires immédiates. En revanche, les données concernant l’incidence des adhérences pelviennes sont plus contradictoires. Plusieurs critères ont été utilisés pour l’évaluer : l’incidence et la densité des adhérences au cours de césariennes ou de chirurgies pelviennes ultérieures, la durée opératoire, le délai incision-naissance lors de la césarienne suivante et l’infertilité dont les adhérences pelviennes sont une des étiologies. La plupart des études présentent de nombreux biais, rendant les résultats fragiles. Cependant, deux études randomisées comparant les adhérences pelviennes au cours de la seconde césarienne ont montré que l’absence de suture péritonéale était sans effet ou réduisait le risque d’adhérence. Ces résultats sont concordants avec ceux de trois autres études ne rapportant aucune modification de la fertilité des patientes.

En conclusion, les données actuelles confortent les recommandations des sociétés scientifiques nationales et internationales, en faveur de l’absence de suture péritonéale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Nonclosure of the peritoneum at cesarean is still debatable, despite the national and international guidelines. This review aims at exposing risks and benefits of nonclosure of the peritoneum, focusing on the peritoneum adhesions. Many studies demonstrated no benefits at peritoneum closure in the duration of surgery, the immediate postoperative period and the short-term complications. Data about pelvic adhesion risk are more inconsistent. Different criteria were considered in the studies: adhesions incidence and density during subsequent cesareans or pelvic surgeries, duration of surgery and the delay between incision and birth during the subsequent cesarean and fertility known to be impaired by thick-pelvic adhesions. Most of the studies are exhibiting serious bias, leading to weak conclusions. However, two randomised controlled trials compared pelvic adhesion in the subsequent c-section, in step with closure or nonclosure of the parietal and visceral peritoneum at first caesarean. The results showed that nonclosure of the peritoneum does not increase or even reduce the adhesions risk. These results are consistent with results from three studies reporting no modification of patient fertility.

As a conclusion, current data are supporting the national and international medical society recommendations about the benefits of the nonclosure of the peritoneum at caesarean section.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Césarienne, Péritoine, Suture, Adhérences, Complications

Keywords : Cesarean, Peritoneum, Closure, Adhesion, Complications


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 5

P. 463-468 - septembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude immunohistochimique des sarcomes du stroma endométrial et des tumeurs musculaires lisses de l’utérus
  • F. Farah-Klibi, S. Ben Hamouda, S. Ben Romdhane, R. Sfar, A. Koubaa, S. Ben Jilani, R. Zermani
| Article suivant Article suivant
  • Détermination d’un index prédictif de la prééclampsie en préconceptionnel et propositions thérapeutiques de prévention primaire
  • P. Emonts, S. Seaksan, L. Seidel, H. Thoumsin, J.-F. Brichant, A. Albert, J.-M. Foidart

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.