Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge médicochirurgicale d’une plaie du cœur : intérêt du facteur VII activé recombinant - 19/09/08

Doi : 10.1016/j.annfar.2008.07.081 
V. Blasco , M. Leone, P. Visintini, F. Antonini, J. Albanèse, C. Martin
Département d’anesthésie et de réanimation, hôpital Nord, Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille, faculté de médecine de Marseille, CHU Nord, chemin des Bourrely, 13915 Marseille cedex 20, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les lésions cardiaques après traumatisme fermé du thorax sont rares, mais accompagnées d’une mortalité élevée. Le choc hémorragique est la première cause de mortalité en traumatologie. La prise en charge de l’hémorragie aiguë repose sur la chirurgie en urgence, la correction de la volémie et le contrôle de l’hémostase. Une approche pharmacologique consiste à administrer du facteur VII activé recombinant (rFVIIa) pour réduire le nombre de transfusion en stoppant la coagulopathie. Cet article est le premier cas rapporté dans la littérature d’une plaie traumatique du cœur traitée chirurgicalement avec choc hémorragique persistant contrôlé par l’administration de rFVIIa. Nous rapportons un cas de plaie traumatique du cœur après traumatisme fermé du médiastin, suite à un accident de la voie publique. L’exploration chirurgicale retrouvait un hémothorax droit en rapport avec une rupture du péricarde et deux plaies du cœur. Les plaies du cœur étaient suturées sans recours à la circulation extracorporelle. Le recours au rFVIIa intervenait pendant l’acte chirurgical (choc hémorragique avec coagulopathie) et en postopératoire immédiat (reprise du saignement individualisé par le drain péricardique). Deux doses de 100μg par kilogramme étaient successivement administrées. L’administration de rFVIIa a probablement réduit les besoins transfusionnels chez ce patient ayant une plaie du cœur. Ce traitement pharmacologique du choc hémorragique doit être évoqué lors de saignements massifs réfractaires aux thérapeutiques usuelles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The mortality rate from cardiac rupture by blunt chest injury is high. In multiple trauma patient, haemorrhage is a major cause of death. Regardless of aetiology, the management of massive bleeding requires immediate surgery with simultaneous stabilization of haemostasis and maintenance of normovolaemia. A pharmacological approach to reduce blood transfusion consists on the use of recombinant activated factor VII (rFVIIa). We report our experience with rFVIIa to control the haemorrhage in a blunt heart trauma with coagulopathy. The surgical exploration found a right haemothorax related to a pericardium rupture with two open wounds of the heart. The atrial and ventricular ruptures were repaired without cardiopulmonary bypass. The use of two consecutive doses (100μg/kg) of rFVIIa during, and after surgery, reduced the need of transfusion. After this episode, the patient developed a transient cardiac dysfunction, and then was discharged from hospital. The use of rFVIIa reduced probably the need of blood transfusion in this case of blunt heart trauma. This treatment should be envisaged in similar cases after the failure of standard therapy to control the bleeding.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Facteur VII activé recombinant, Choc hémorragique, Traumatisme cardiaque, Coagulopathie, Transfusion

Keywords : Recombinant activated factor VII, Haemorrhage, Heart injury, Coagulopathy, Transfusion


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 9

P. 719-722 - septembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La cholestase ischémique en réanimation
  • M. Beaussier, E. Schiffer, C. Housset
| Article suivant Article suivant
  • Embolies systémiques récidivantes : chercher le thrombus dans… l’aorte
  • J. Prothet, B. Floccard, A. Levrat, C. Guillaume, A. Faure, G. Marcotte, B. Allaouchiche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.