Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Qualité de la stimulation ovarienne hors FIV - 23/09/08

Doi : 10.1016/S0368-2315(08)73847-X 

D’après la communication de J.-M. Antoine1

  Correspondance. Adresse e-mail : jean-marie.antoine@tnn.ap-hop-paris.fr (J.-M. Antoine).

Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction, Hôpital Tenon, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La stimulation ovarienne hors FIV est une technique assez peu étudiée et codifiée bien qu’elle représente, en France, les 2/3 de la totalité des stimulations ovariennes effectuées. Des recommandations ont été cependant récemment publiées, dont celles de l’AFSSAPS, préconisant une démarche de qualité qui inclut : la formation initiale et continue des praticiens et une organisation adaptée des structures de prise en charge ; la pratique de bilans préalables, analogues à ceux de la FIV ; le respect des indications dont certaines sont bien codifiées (hypogonadismes hypogonadotrophiques, ovaires polykystiques (OPK), anovulations isolées, hyperprolactinémies non iatrogènes.). Cette méthode implique aussi le consentement éclairé des couples concernés et le respect et suivi rigoureux des protocoles de stimulation utilisés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Ovarian stimulation outside IVF is a relatively little studied and codified technique, although in France it accounts for two-thirds of the ovarian stimulations practiced. However, guidelines have recently been published, including from the AFSSAPS, recommending a high-quality approach that includes training and continuing education for practitioners and an organization adapted to patient management structures ; using pretreatment workups, analogous to those used for IVF ; respecting indications, some of which have been clearly codified (hypogonadotrophic hypogonadism, polycystic ovaries (PCO), and isolated anovulation, noniatrogenic hyperprolactinemia, etc.). This method also requires informed consent from the couples treated as well as rigorous respect and follow-up of the stimulation protocols used.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypogonadisme hypogonadotrophique, OPK, Anovulations, Hyperprolactinémie

Keywords : Hypogonadotrophic hypogonadism, PCO, Anovulation, Hyperprolactinemia


Plan

Plan indisponible

© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 3S1

P. 22-25 - octobre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Critères de qualité des blastocystes
| Article suivant Article suivant
  • Qualité de la stimulation en FIV

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.