Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Macules mélanotiques congénitales de la langue - 23/09/08

Doi : 10.1016/j.annder.2008.07.012 
M. Marque a, , P. Vabres b, F. Prigent c, B. Guillot a, D. Bessis a
a Service de dermatologie, CHU Saint-Éloi, université de Montpellier 1, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France 
b Service de dermatologie, CHU de Dijon, hôpital du Bocage, Dijon, France 
c Service de dermatologie, centre hospitalier de Saint-Cloud, Saint-Cloud, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les macules mélanotiques labiales ou endobuccales acquises sont les plus fréquentes des lésions pigmentées orales de l’adulte. Leur description est plus inhabituelle chez l’enfant et une étiologie rare d’hyperpigmentation de la muqueuse linguale du nourrisson a récemment été individualisée sous la dénomination de « macules mélanotiques congénitales de la langue » [Arch Dermatol 139 (2003) 161–770]. Nous en rapportons ici cinq nouveaux cas.

Observations

Cinq nourrissons, âgés de un à dix mois, étaient adressés pour des macules brunes et lisses, de quelques millimètres, constatées dès la naissance ou dès les premiers jours de vie, sur la face dorsale de la langue. Il n’existait pas de notion de traumatisme, ni de médication particulière chez les enfants ou leurs mères pendant la grossesse. Aucun antécédent familial similaire n’était retrouvé. Dans deux cas, une exérèse des lésions était pratiquée, l’histologie révélant alors une hyperpigmentation de la basale associée à la présence de mélanophages sous l’épiderme. Dans les trois autres cas, une surveillance clinique trimestrielle permettait de constater une stabilité des lésions dans deux cas et un éclaircissement des lésions dans le troisième.

Discussion

Les macules mélanotiques linguales du nourrisson constituent un tableau clinique spécifique, de nature bénigne. Quoique peu rapportées, leur fréquence est probablement sous-estimée et pourrait être plus importante chez les patients à peau pigmentée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Congenital oral and labial melanotic macules are the leading causes of hyperpigmented lesions of the oral mucosa in adults. Although they usually appear in the second decade of life, there are rare reports of these phenomena in children. Congenital lingual melanotic macules have been recently identified as a peculiar and benign cause of hyperpigmentation of the tongue in newborn babies and infants.

Case reports

We describe the cases of five infants presenting with smooth brown macules of the dorsum of the tongue, measuring several millimetres and detected either at birth or a few days after birth. No history of trauma, medication or similar lesions in relatives was found. Surgical excision of the lesions was performed in two cases. Clinical follow-up in the three other children showed no changes in the lesions in the first two and lightening of the brown macules in the third.

Discussion

Congenital lingual melanotic macules represent a clinically distinct and benign cause of hyperpigmentation of the oral mucosa. They may be more common than the literature suggests, especially among dark-skinned subjects.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Macule mélanotique, Congénitale, Hyperpigmentation, Langue, Nouveau-né

Keywords : Melanotic macule, Congenital, Hyperpigmentation, Tongue, Newborn


Plan


 Une partie de cette étude a été présentée en communication affichée aux journées dermatologiques de Paris en 2007.


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 135 - N° 8-9

P. 567-570 - août-septembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémiologie et prise en charge des onychomycoses en pratique dermatologique libérale en France
  • F. Guibal, R. Baran, E. Duhard, M. Feuilhade de Chauvin
| Article suivant Article suivant
  • Hyperkératose mamelonnaire révélant un léiomyome cutané
  • M. Samimi, F. Maître, E. Estève

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.