Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le système nerveux sympathique est un médiateur des contraintes mécaniques dans le tissu osseux - 01/01/03

Doi : 10.1016/j.rhum.2003.07.004 

Régis  Levasseur a * b ,  Jean-Pierre  Sabatier bc ,  Céline  Potrel-Burgot b ,  Bertrand  Lecoq ab ,  Christian  Creveuil d ,  Christian  Marcelli ab *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'innervation sympathique du tissu osseux a été très récemment démontrée. La stimulation de la voie bêta-adrénergique est une des médiations impliquées dans les mécanismes de perte osseuse par découplage entre la fonction ostéoclastique et la fonction ostéoblastique.

Objectif. - Nous avons émis l'hypothèse qu'en utilisant un antagoniste non spécifique de la voie β-adrénergique du système sympathique (propranolol per os), nous pourrions freiner la perte osseuse dans un modèle de rate suspendue simulant les effets sur l'os de l'absence de contraintes mécaniques et de l'apesanteur par le même mécanisme cellulaire de découplage.

Matériel et méthodes. - Vingt-deux rates Wistar âgées de 12 semaines sont réparties en trois groupes : huit rates non suspendues (RNS), huit rates suspendues (RS) et six rates suspendues traitées par propranolol per os (RSP) pendant 30 jours. Une mesure de la densité minérale osseuse (DMO, g/cm2) par DXA (Hologic QDR-4500A) est réalisée à j0 et à j30 au niveau de la métaphyse distale fémorale (MDF), de la diaphyse fémorale (DF), du corps entier (CE) ainsi qu'une mesure de la composition corporelle.

Résultats. - Entre j0 et j30, au niveau de la MDF, la variation de DMO est différente entre le groupe RS et le groupe RNS (RNS : +15,6 ± 3,1 % vs RS : -1,0 ± 1,4 %, p < 0,0001). Le groupe RSP montre un gain significatif de DMO comparativement au groupe RS (+5,3 ± 1,5 % vs -1,0 ± 1,4 %, p = 0,03). Au niveau de la DF, seul le gain de DMO reste significatif chez les RNS comparé aux RS (+17,5 ± 1,5 % vs +8,2 ± 2,8 %, p = 0,007) et aux RSP (+17,5 ± 1,5 % vs +10,1 ± 2,4 %, p = 0,046). Le gain des RSP n'est pas significatif comparé au groupe RS (p = 0,6). Au niveau CE, il existe un gain de DMO plus élevé dans le groupe RSP que dans le groupe RNS (+14,0 ± 1,8 % vs +5,4 ± 0,7 %, p = 0,0002) et que dans le groupe RS (+14,0 ± 1,8 % vs +7,8 ± 1,4 %, p = 0,0043). Il n'y a pas de différence entre les groupes RNS et RS (p = 0,19).

Conclusion. - Nous démontrons que la voie β-adrénergique du système nerveux sympathique est une voie de médiation majeure des facteurs de contrainte mécanique dans le tissu osseux chez le rat. Une étude spécifique est nécessaire pour analyser un éventuel effet systémique du propranolol sur le tissu osseux. Une molécule bloquant la voie β-adrénergique de manière non spécifique pourrait être utilisée pour lutter contre la perte osseuse liée à l'apesanteur.

Mots clés  : Densité minérale osseuse ; Rate suspendue ; Système nerveux sympathique ; Contraintes mécaniques ; Propranolol.

Abstract

Sympathetic innervation has been demonstrated in bone. Adrenergic stimulation is one of the transmitters of bone loss by uncoupling between decreased bone formation and increased bone resorption.

Objective. - By using a non specific antagonist of β-adrenergic pathway (propranolol per os), we hypothesized that we could rescue the uncoupling induced mechanical unloading bone loss in the rat model of tail-suspension.

Materials and methods. - Twenty-two female rats Wistar, 12 week-old, have been divided into three groups: eight tail-suspended rats (SR), six tail-suspended rats treated by propranolol (SRP) and eight non suspended rats (NSR) during 30 days. Bone mineral density (BMD, g/cm2) has been measured by DXA (Hologic QDR-4500A) at D0 and D30 of the study, in the distal femoral metaphysis (DFM), the femoral diaphysis (FD), the whole body (WB, g) and body composition.

Results. - Between D0 and D30, in DFM a significant variation in BMD is observed between NSR and SR (% BMD change: NSR +15.6 ± 3.1% vs. SR -1.0 ± 1.4%, P < 0.0001) and BMD rescue in SRP group (% BMD change SRP +5.3 ± 1.5% vs. SR -1.0 ± 1.4%, P = 0.03). In FD, gain of BMD is significant in NSR compared to SR (+17.5 ± 1.5% vs. +8.2 ± 2.8%, P = 0.007), and to SRP (+17.5 ± 1.5% vs + 10.1 ± 2.4%, P = 0.046). Gain in SRP group is not significant compared to SR group (P = 0.6). In WB SRP gain more BMD than NSR (+14.0 ± 1.8% vs. +5.4 ± 0.7%, P = 0.0002) and than SR (+14.0 ± 1.8% vs. +7.8 ± 1.4%, P = 0.0043). There is no difference between NSR and SR groups (P = 0.19).

Conclusion. - We demonstrate that β-adrenergic pathway of sympathetic nervous system is a major transmitter pathway of mechanical loading in rat bone. A specific study is necessary to analyse a possible systemic effect of propranolol in rat bone. Propranolol could be used to prevent induced mechanical unloading bone loss as weightlessness.

Mots clés  : Bone mineral density ; Hindlimb unloading ; Sympathetic nervous system ; Mechanical load ; Propranolol.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 70 - N° 12

P. 1100-1104 - décembre 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation des variations de l'état de santé : sensibilité au changement de la version arabisée de l'indice fonctionnel HAQ au cours de la polyarthrite rhumatoïde
  • Yasser El Miedany, Sally Youssef, Maha El Gaafary, Ihab Ahmed
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de la reproductibilité et de la validité de construit d'une forme modifiée de l'indice algofonctionnel de Lequesne dans l'arthrose du genou
  • Marc Faucher, Serge Poiraudeau, Marie Martine Lefevre-Colau, François Rannou, Jacques Fermanian, Michel Revel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.