Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs cliniques favorisant la cicatrisation conjonctivale excessive après chirurgie du glaucome - 28/10/08

Doi : JFO-07-2008-31-6-0181-5512-101019-200810102 

H. Bresson-Dumont,

A. Lehoux,

C. Baroux,

J. Foucher,

P.-Y. Santiago

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Facteurs cliniques favorisant la cicatrisation conjonctivale excessive après chirurgie du glaucome

But : Comprendre les facteurs de risque d’échec de la chirurgie du glaucome.

Patients : Il s’agit d’une étude rétrospective sur 67 yeux (16 trabéculectomies non perforantes, 51 trabéculectomies (31 avec 5FU et 20 avec mitomycine) de 61 patients, qui ont nécessité 1,53 needlings (± 0,7) avec 5FU. Les événements postopératoires précoces ont été analysés pour comprendre les facteurs favorisant la cicatrisation conjonctivale excessive induisant une remontée tensionnelle.

Résultats : Dans 8 cas, la remontée tensionnelle a été tardive, à 6,16 mois (± 2) en moyenne après la chirurgie initiale. Pour les 59 autres cas, la remontée tensionnelle a été précoce à 33,5 jours postopératoires (± 11,4). L’analyse des événements postopératoires a révélé 24 (35,9 %) Seidel, 9 (13,4 %) hypotonies avec décollement choroïdien, 6 (9,0 %) incarcérations, 7 (10,4 %) bulles kystiques, 21 (31,3 %) bulles inflammatoires plates (dont 5 patients multi-opérés, 3 conjonctives inflammatoires antérieurement, 5 patients obèses favorisant une gêne au retour veineux, et aucune cause n’a été retrouvée dans 8 cas). La réalisation d’une révision de la bulle avec 5FU a permis, avec un recul 27 mois ± 18, un succès de 84,6 % pour les chirurgies non perforantes (succès absolu 69,2 % et succès relatif 15,4 %) et 73,9 % pour les trabéculectomies (absolu dans 47,8 % et relatif dans 32,6 %).

Discussion : Ces incidents postopératoires induisent un obstacle interne (incarcération irienne, hypotonie) ou un obstacle externe (Seidel, inflammation conjonctivale), car l’humeur aqueuse ne peut atteindre ou rester dans les espaces sous-conjonctivaux, empêchant la formation de la bulle de filtration, garant de la pérennité de la chirurgie filtrante.

Conclusion : Le suivi postopératoire précoce de la chirurgie filtrante est primordial, il faut tout mettre en œuvre pour obtenir rapidement une belle bulle de filtration.

Abstract

Clinical factors favoring excessive subconjunctival fibroblastic proliferation after glaucoma surgery

Purpose: To understand risk factors for failure of glaucoma filtering surgery.

Patients: A retrospective study of 67 eyes (16 nonpenetrating trabeculectomies, 51 trabeculectomies [31 with 5FU and 20 with mitomycin]) of 61 patients in whom 5FU bleb revision was needed because of increasing intraocular pressure. Postoperative incidents were analyzed to explain excessive subconjunctival fibroblastic proliferation.

Results: In eight cases, IOP increased after 6.16 months (±2) and for 59 eyes, after 33.5 days after surgery (±11.4). Postoperative incidents were 24 (35.9%) bleb leaks, nine cases (13.4%) of hypotony with choroidal detachment, six (9.0%) iris incarcerations, seven (10.4%) cystic blebs, and 21 (31.3%) inflammatory flat blebs. After a mean follow-up of 27 months ± 18, the success of bleb 5FU revision was 84.6% for nonpenetrating trabeculectomy (without glaucoma treatment, 69.2%; with medical treatment, 15.4%) and 73.9% for trabeculectomy (47.8% and 32.6%).

Conclusion: Postoperative outcomes favor an inner or outer obstacle to conjunctival filtration. Aqueous humor can no longer remain in the subconjunctival spaces, increasing the risk of glaucoma surgery failure. Early follow-up of glaucoma surgery is crucial to obtaining long-lasting filtration.


Mots clés : Chirurgie du glaucome , révision de bulle , bulle de filtration , gonioscopie , suivi postopératoire

Keywords: Filtering surgery , bleb , leaking bleb , glaucoma , bleb surgical revision , gonioscopy , postoperative follow-up


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 6-C2

P. 74-77 - juillet 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Place de la trabéculoplastie sélective (SLT) dans la stratégie thérapeutique
  • J.-P. Nordmann
| Article suivant Article suivant
  • Actualités des trabéculoplasties
  • E. Sellem

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.