Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypothyroïdie fruste et qualité de vie chez des femmes hypercholestérolémiques de plus de 50 ans : Résultats de l’étude HYOGA - 05/11/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2008.06.013 
Jacques Leclère 1, , Cécile Cousty 2, Jean-Louis Schlienger 3, Jean-Louis Wémeau 4
1 Faculté de Médecine de Nancy, F-54500 Vandoeuvre-Nancy, France 
2 Laboratoires Merck-Lipha Santé, F-69379 LYON Cedex 80, France 
3 Service de Médecine Interne – Nutrition, CHU de Strasbourg, Hôpital de Hautepierre, F-67098 Strasbourg Cedex, France 
4 Service d’Endocrinologie et Métabolisme, Clinique d’endocrinologie Marc-Linquette, CHRU de Lille, F-59037 Lille Cedex, France 

Jacques Leclère, Faculté de Médecine de Nancy, 9 Avenue de la Forêt de Haye, F-54500 Vandoeuvre-Nancy, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Aim

Subclinical hypothyroidism (SCHT) is defined by the combination of an increased TSH level and a normal free thyroxin concentration. The aim of this survey is the description of the prevalence, the symptoms and the quality of life in SCHT diagnosed in a group of hypercholesterolemic women.

Methods

A total of 1610 female patients aged 50 or more with hypercholesterolemia (total cholesterol between 240 and 400mg/dl, receiving or not a lipid-lowering treatment) were enrolled by 347 general practitioners (GPs). A clinical form including symptoms, clinical history, and treatments was completed by GPs while a SF-36 QOL form was filled up by the patients. Further GPs’ prescriptions for tests and treatments were also recorded.

Results

Full data leading to subclinical hypothyroidism are available in 721 patients (44.8%) who were selected into the study. Among these patients, the prevalence of SCHT (SCHT+) is 16.6% (120 patients) and 76.3% of the patients have at least one symptom. Most frequent symptoms are physical and intellectual asthenia, muscular weakness, and sensitivity to cold but those symptoms are present in patients without SCHT (SCHT-) too and there is no significant difference between the two groups. TSH level was 4 to 10mUI/l in 90% of SCHT+ patients. 38.6% of hypercholesterolemic SCHT+ patients never had any TSH measurement. QOL is affected in SCHT+ compared to SCHT- patients with a significantly decreased mental summary score of 36.21±9.4 versus 39.4±12.18 (p<0.006). QOL (mental health score) is significantly lower when TSH value raised from a 2.4–4 range up to a 4–10mUI/L range.

Conclusions

SCHT is frequent in a population of hypercholesterolemic female patients aged 50 or more. In the presence of suggestive symptoms, screening is important especially as QOL is affected even when TSH is < 10mUI/L. It remains to show with controlled prospective studies whether thyroxin supplementation can improve symptoms and QOL.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

L’hypothyroïdie fruste (HTF) est définie par une TSH élevée avec T4 libre normale. Les objectifs de l’étude HYOGA étaient de décrire, au sein d’une population de femmes hypercholestérolémiques les symptômes associés à l’HTF ainsi que la qualité de vie en faisant appel au questionnaire SF-36.

Méthodes

1610 patientes âgées de 50 ans et plus, hypercholestérolémiques (cholestérol total entre 2,40 et 4,00g/L) traitées ou non par hypolipémiant) ont été sélectionnées par 347 médecins généralistes. Une fiche reprenant les symptômes, les antécédents et les traitements, était complétée par le médecin et un questionnaire de qualité de vie (SF-36) était rempli par la patiente. Les examens complémentaires prescrits par le médecin et ses décisions thérapeutiques ont été analysés.

Résultats

Des données permettant d’évaluer l’état thyroïdien avec précision ont été obtenues pour 721 (44,8 %) patientes. Parmi celles-ci, 120 patientes (16,6 %) avaient une hypothyroïdie fruste. Au sein de la population des femmes sélectionnées dans l’étude, 76,3 % d’entre elles avaient au moins un symptôme évocateur d’hypothyroïdie. Les signes les plus souvent observés étaient l’asthénie physique et intellectuelle, la fatigabilité musculaire et la frilosité mais ces symptômes existaient également en l’absence d’HTF (HTF−) sans différence significative entre les 2 groupes.

La TSH était comprise entre 4 et 10mUI/L dans 90 % des cas d’HTF. Parmi les patientes hypercholestérolémiques HTF+, 38,6 % n’avaient jamais eu de dosage de TSH. La qualité de vie était altérée dans l’HTF, avec un score résumé psychique significativement abaissé dans le groupe HTF+ par rapport au groupe HTF− : 36,21±9,4 versus 39,4±12,18 (p<0,006). Il existait une diminution significative de la qualité de vie (score résumé psychique) lorsque la TSH passait d’une valeur comprise dans l’intervalle 2,5–4 à une valeur comprise entre 4 et 10mUI/L (p=0,01).

Conclusions

Cette étude a confirmé que l’HTF était plus fréquente dans une population de femmes de plus de 50 ans hypercholestérolémiques que chez les témoins de même sexe et du même âge. La qualité de vie était altérée avant que la TSH n’atteigne la valeur de 10mUI/L, seuil où l’indication d’un traitement correcteur est retenue dans toutes les recommandations officielles. L’amélioration de la qualité de vie par la substitution en lévothyroxine reste à démontrer par des études prospectives contrôlées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 11

P. 1538-1546 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Qui vacciner contre l’hépatite A ?
  • Dominique Gendrel
| Article suivant Article suivant
  • Ballonisation apicale transitoire du ventricule gauche ou syndrome de tako-tsubo : à propos de 14 cas
  • Sarah Traullé, Visses Prum, Abdulsalam Hamid, Abdelilah Afifi, Eric Colpart, Najib Amri, Serge Boey

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.