Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Niveau d’anxiété et de dépendance des primoconsommants d’anxiolytiques : une étude de psychométrie - 05/11/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2007.10.019 
Benoit Barthelmé 1, , Yves Poirot 2
1 Service médical de l’assurance-maladie, Caisse Primaire d’Assurance-Maladie de Mulhouse, Direction régionale du service médical d’Alsace-Moselle, F-67300 Schiltigheim, France 
2 Service médical de l’assurance–maladie, F-68100 Mulhouse, France 

Benoit Barthelmé, service médical, 3, rue des tanneurs, 68800 Thann, France. Tel. : +33 3 89 37 83 14

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Contexte

L’épidémie anxieuse et son corollaire, la prescription d’anxiolytiques, posent un problème de santé publique, en raison de la dépendance chimique qu’ils entraînent.

Objectif

Évaluer la population frontière risquant de basculer dans la dépendance aux anxiolytiques.

Méthode

L’étude a analysé une série de primoconsommateurs d’anxiolytiques suivis en médecine générale et arrivés au troisième mois de prescription. Elle a utilisé deux autoquestionnaires validés, l’Hospital Anxiety and Depression scale (HAD) et l’échelle cognitive d’attachement aux benzodiazépines (ECAB).

Résultats

Quatre-vingt-trois pour cent des primoconsommants étaient encore anxieux et 23 % étaient devenus dépendants.

Discussion

Il existe un paradoxe entre la prescription et la prise prolongée d’anxiolytiques associée à un risque de dépendance, et les consensus professionnels recommandant des cures courtes en médecine ambulatoire non spécialisée s’adressant à des primoconsommateurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Context

The anxiety epidemic and its corollary, the widespread prescription of anxiolytics, present a public health problem in view of the risk of addiction to these drugs.

Objective

To assess the level of anxiety and addiction in the borderline population at risk of addiction.

Design

The study analyzed a series of patients in the third month of their first prescription for anxiolytics. It used two validated scales: the Hospital Anxiety and Depression scale (HAD), and a French scale measuring addiction (the “Echelle Cognitive d’Attachement aux Benzodiazepines” or ECAB).

Result

83% of patients were still anxious at the third month of treatment. 23% had become addicted.

Discussion

There is a contradiction between the prolonged prescription and use of anxiolytics, which are associated with a risk of addiction, and professional guidelines that recommend short treatment for outpatients using these drugs for the first time.

Ce qui était connu

La dépendance induite par les benzodiazépines et leurs dérivés est un problème de santé publique.
Les recommandations de bonne pratique ont comme objectif de réduire le risque de dépendance en limitant la durée du traitement.

Ce qu’apporte l’article

Le risque d’apparition d’une accoutumance aux anxiolytiques dès le moyen terme (troisième mois de traitement) est élevé.
La prise en charge de la maladie anxieuse en médecine ambulatoire limitée aux anxiolytiques est insuffisante pour en contrôler les symptômes.
Cela devrait justifier la diffusion de thérapeutiques non chimiques dans la prise en charge des anxieux en médecine générale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2008  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 11

P. 1555-1560 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ballonisation apicale transitoire du ventricule gauche ou syndrome de tako-tsubo : à propos de 14 cas
  • Sarah Traullé, Visses Prum, Abdulsalam Hamid, Abdelilah Afifi, Eric Colpart, Najib Amri, Serge Boey
| Article suivant Article suivant
  • Schizophrénies et réactivité à la douleur
  • Olivier Bonnot, Sylvie Tordjman

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.