Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Immunologie de la grossesse - 05/11/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2008.07.006 
Gilles Kayem 1, , Frédéric Batteux 2
1 Service de gynécologie-obstétrique, CHI, F-94000 Créteil, France 
2 Laboratoire d’immunologie, Université Paris V, Hôpital Cochin-Saint-Vincent-de-Paul, AP-HP, F-75014, Paris, France 

Gilles Kayem, Service de gynécologie-obstétrique, CHI, 40 avenue de Verdun, F-94000 Créteil, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Key points

The semi-allogenic nature of the fetus requires substantial modifications in both the innate and adaptive immune systems in order to avoid fetal rejection. As such, multiple physiologic mechanisms have evolved in both the fetus and mother to tolerize the maternal innate and adaptive immune systems to the presence of the fetus.
The trophoblast, which sits at the interface between fetal and maternal tissues, does not express classical class I MHC molecules, rendering it “invisible” to the peripheral immune system. The high expression of the NK-cell-inhibiting HLA-G molecule prevents local activation of maternal circulatory NK cells. The placenta itself is thought to actively prevent local activation of maternal T-cells by limiting available growth factors, and specifically — via local expression indoleamine 2,3 dioxygenase — of tryptophan, to local maternal lympocytes.
The innate immune system participates in the regulation of the implantation of the trophoblast and the maintenance of the fetus in utero. Specifically, macrophages act to both contain local infection and also to remodel maternal tissue to create a favorable microenvironment for the fetus.
Operating at the center of these tolerizing adaptations is the specifique set of cytokines elaborated by a subset of Th2-skewed T lymphocytes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

Le système immunitaire, à travers ses deux principales composantes, l’immunité cellulaire et humorale, doit s’adapter à la greffe semi-allogénique que constitue le fœtus. Pour éviter le rejet du fœtus, plusieurs mécanismes physiologiques sont mis en œuvre. Ils font intervenir des mécanismes protecteurs propres ainsi que des adaptations de l’immunité innée et adaptative.
Parmi les mécanismes protecteurs spécifiques. Le trophoblaste, interface entre le fœtus et les tissus maternels, n’exprime pas les molécules du complexe majeur d’histocompatibilité de classe I et II conventionnel. La forte expression de HLA G sur les cytotrophoblastes joue un rôle dans la prévention locale contre l’activation des cellules « natural killer » maternelles. Le placenta peut également protéger le fœtus des cellules T de la mère au moyen d’un mécanisme actif d’épuisement des nutriments. L’enzyme indoleamine 2,3-dioxygénase (IDO), qui est fortement exprimée par le trophoblaste, catabolise le tryptophane dont les cellules T ont besoin pour leur survie.
L’immunité innée participe à la régulation de l’implantation du trophoblaste et au maintien de la grossesse. Les rôles des macrophages au niveau du site d’implantation du placenta et plus particulièrement de la décidue sont de deux ordres : ils participent à la défense antibactérienne mais aussi au remodelage tissulaire et à la création d’un micro-environnement favorable au maintien de la grossesse.
Enfin, une grande partie de la régulation du système immunitaire pendant la grossesse dépend d’un profil particulier de cytokines de type « TH2 ».

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2008  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 11

P. 1612-1619 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Grossesse chez une femme ayant une maladie auto-immune : une prise en charge bien codifiée
  • Loïc Guillevin
| Article suivant Article suivant
  • Immunosuppresseurs utilisés dans les maladies systémiques : que faire en cas de grossesse ?
  • Elisabeth Elefant, Marie-Pierre Cournot, Faïza Assari, Catherine Vauzelle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.