Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Immunosuppresseurs utilisés dans les maladies systémiques : que faire en cas de grossesse ? - 05/11/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2008.05.017 
Elisabeth Elefant , Marie-Pierre Cournot, Faïza Assari, Catherine Vauzelle
Centre de référence sur les agents tératogènes (CRAT, www.lecrat.org), Hôpital Trousseau, 26 avenue du Dr Netter, F-75571 Paris Cedex 12, France 

Elisabeth Elefant, Centre de référence sur les agents tératogènes (CRAT), Hôpital Trousseau, 26 avenue du Dr Netter, F-75571 Paris Cedex 12, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Key points

Therapeutic stability of a systemic disease is a priority during pregnancy. To stop an effective treatment, to reduce dosages or to switch to less effective treatments might induce some loss of chance for pregnant women, and eventually harmful consequences for fetuses.

Due to the teratogenic effects of some immunosuppressants, childbearing susceptible women should use effective contraception and be informed of risks in case of pregnancy.

A pre-conceptional consultation is of interest, allowing an adaptation of treatment and advices before pregnancy is ongoing.

Mycophenolate is highly suspected to be teratogenic in humans. Mycophenolate should not be prescribed in women of childbearing potential unless some criteria are met.

Maternal (even fetal) infectious conditions can occur during immunosuppressive treatments. Therefore, obstetricians and pediatricians should be aware of the maternal treatment in order to allow adequate monitoring of the mother and the neonate.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

Le maintien d’un équilibre thérapeutique stable d’une maladie systémique tout au long de la grossesse est une priorité. L’arrêt d’un traitement efficace, la diminution posologique ou le relais par un traitement de moindre efficacité peut constituer une perte de chance pour la femme enceinte, potentiellement préjudiciable également à son fœtus.

En raison des effets tératogènes de certains immunosuppresseurs, les femmes en âge de procréer doivent utiliser des moyens efficaces de contraception et être averties des risques éventuels.

Un conseil préconceptionnel permet une adaptation des thérapeutiques et une bonne information des patientes en dehors d’un contexte d’urgence.

Le mycophénolate est fortement soupçonné de provoquer des effets tératogènes. Des règles de prescriptions strictes doivent être envisagées chez les patientes en âge de procréer.

En raison de leur mode d’action, tous les immunosuppresseurs sont susceptibles de provoquer des complications infectieuses maternelles (voire fœtales) en cours de grossesse. Il est donc justifié d’informer l’équipe obstétricopédiatrique du traitement maternel en vue d’une surveillance maternelle et néonatale, en particulier lorsque les mères sont traitées jusqu’à l’accouchement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 11

P. 1620-1626 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Immunologie de la grossesse
  • Gilles Kayem, Frédéric Batteux
| Article suivant Article suivant
  • Lupus érythémateux systémique et grossesse
  • Véronique Le Guern, Emmanuelle Pannier, François Goffinet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.