Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Placement intracrânien d’une sonde de tamponnement nasale à double ballonnets chez un patient victime d’un traumatisme craniofacial grave - 13/11/08

Doi : 10.1016/j.annfar.2008.07.090 
V. Blasco a, , L. Heng Ban a, L. Velly a, M. Leone a, F. Gouin b
a Département d’anesthésie-réanimation, hôpital Nord, Assistance publique–Hôpitaux de Marseille, faculté de médecine de Marseille, chemin des Bourrely, 13915 Marseille cedex 20, France 
b Département d’anesthésie-réanimation, hôpital adultes de la Timone, 264, rue Saint-Pierre, 13385 Marseille cedex 05, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les traumatismes craniofaciaux graves sont souvent associés à une rupture de la base du crâne et des sinus du sphénoïde. La prise en charge initiale d’une épistaxis grave repose sur le tamponnement nasal antérieur et postérieur par sonde à double ballonnets. Cependant, chez les patients présentant un traumatisme craniofacial grave avec fracture de la base du crâne, ce type de procédure peut avoir pour conséquence la pénétration et le placement intracrânien de la sonde à double ballonnets. Nous rapportons un cas non décrit antérieurement de positionnement intracérébral du ballonnet distal de la sonde de tamponnement. Ce positionnement intracérébral était documenté par une tomodensitométrie cérébrale, le faux trajet était permis par la présence d’une rupture de la base du crâne et des sinus du sphénoïde.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

An extensive craniofacial trauma is often associated with skull basal fractures and severe epistaxis. Such event requires nasal packing, using balloon systems or even arterial embolization or ligation. However, the use of balloon systems may result in an intracranial position. We report here such a case in an 18-year-old man suffering from a severe nasal bleeding.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Traumatisme craniofacial, Épistaxis, Sonde de Bivona® intracrânienne, Complication iatrogène

Keywords : Craniofacial trauma, Epistaxis, Intracranial Bivona® catheter, Iatrogenic complication


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 10

P. 843-845 - octobre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Embolie gazeuse fatale lors d’une chirurgie du segment postérieur en ophtalmologie
  • F. Dermigny, F. Daelman, P.-G. Guinot, V. Hubert, P. Jezraoui, F. Thomas, S. Milazzo, H. Dupont
| Article suivant Article suivant
  • Luxation de l’articulation temporomandibulaire diagnostiquée au décours d’une anesthésie générale
  • A. Quessard, P. Barrière, F. Levy, A. Steib, P. Dupeyron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.