Médecine

Paramédical

Autres domaines


Diagnostic histopathologique de la mononucléose infectieuse - 18/11/08

Sophie Camilleri-Broët , a , Agnès Le Tourneau a, Colette Adida a, Thierry Molina a, Jacques Diebold a, Josée Audouin a
a Service central « Jacques-Delarue å d'anatomie et de cytologie pathologiques Hôtel-Dieu 1, place du Parvis Notre-Dame 75181 Paris cedex 04, France 

Correspondance et tirés à part.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La mononucléose infectieuse (MNI) est la traduction symptomatique de la primo-infection au virus d'Epstein-Barr (EBV). Lorsque le diagnostic n'a pas pu être fait cliniquement, le pathologiste peut être amené à analyser une biopsie ganglionnaire réalisée devant des adénopathies persistantes, une biopsie de l'amygdale réalisée devant une symptomatologie ORL, une splénectomie pour une rupture de la rate. Dans tous les cas, le diagnostic de la MNI repose sur la mise en évidence d'une hyperplasie lymphoïde qui comprend d'une part la population B infectée par le virus et d'autre part une population T réactionnelle. L'examen histopathologique montre une conservation de l'architecture masquée par un infiltrat cellulaire polymorphe, avec de nombreuses cellules en différenciation plasmocytaire.

L'examen immunohistochimique est essentiel pour démontrer le mélange de cellules immunoblastiques de type B et T, le caractère polytypique des cellules à différenciation plasmocytaire et la prédominance des lymphocytes T cytotoxiques. La mise en évidence du virus peut être faite par hybridation in situ avec la sonde EBER-1 ou la détection de protéines virales (LMP-1, EBNA-2) en immunohistochimie. Le diagnostic différentiel est parfois difficile avec certains lymphomes malins (maladie de Hodgkin, lymphome diffus à grandes cellules B…) ainsi que d'autres lymphadénites chroniques infectieuses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Infectious mononucleosis corresponds to the clinical syndrome of primary infection by Epstein-Barr virus (EBV). When diagnosis has not been achieved, pathologists may have to analyze lymph node biopsy, tonsil sample or spleen. In all cases, the diagnosis is based on a massive proliferation of infected B cells and cytotoxic T cells. Tissue architecture is preserved, sometimes masked by the polymorphic cellular infiltration, comprising many cells with plasmacytic differentiation. Immunohistochemistry shows the mixture of B and T immunoblasts, the polytypic phenotype of cells with plasmacytic differentiation and numerous cytotoxic T cells. EBV is evidenced by in situ hybridization (EBER-1 probe) or by immunohistochemistry with detection of latent viral proteins (LMP-1, EBNA-2). Differential diagnosis can be difficult with some lymphomas (Hodgkin's disease, Diffuse large B cell lymphomas…) as well as with other infectious chronic lymphadenopathies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clé : Mononucléose infectieuse — EBV — histopathologie

Keywords : Infectious mononucleosis — EBV — pathology


Plan

Plan indisponible

© 2001  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2001 - N° 337

P. 53-57 - novembre 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic des pathologies liées au virus Epstein-Barr
  • Jérôme Le Goff, Tristan Piolot, Jean-Claude Nicolas
| Article suivant Article suivant
  • Virus epstein-barr et proliférations lymphoïdes B
  • Martine Raphaël, Hélène A Poirel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.