Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement des choriorétinopathies séreuses centrales par photothérapie dynamique - 20/11/08

Doi : JFO-10-2008-31-8-0181-5512-101019-200807927 

A. Berthout,

D. Malthieu,

F. Thomas,

B. Jany,

S. Milazzo

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Traitement des choriorétinopathies séreuses centrales par photothérapie dynamique

But : Analyser les résultats angiographiques et tomographiques ainsi que l’acuité visuelle d’un groupe de patients présentant une choriorétinopathie séreuse centrale (CRSC) qu’elle soit aiguë ou chronique, traités par photothérapie dynamique à la vertéporfine. Le traitement a été guidé par les données de l’angiographie au vert d’indocyanine (ICG).

Patients et méthode : Nous avons mené une étude rétrospective, puis prospective non randomisée, portant sur 31 yeux de 27 patients atteints d’une CRSC aiguë (8 yeux) ou chronique (23 yeux). Un ou plusieurs spots ont ainsi été délivrés selon le protocole standard de la dégénérescence maculaire liée à l’âgé, sur la (ou les) plage(s) d’hyperperméabilité choroïdienne mise en évidence par l’ICG. Les critères de réussite ont été fondés sur les signes fonctionnels, l’acuité visuelle, la persistance d’un point de fuite au contrôle angiographique à la fluorescéine à 3 mois et l’étude du décollement séreux rétinien (DSR) à l’OCT.

Résultats : Une amélioration moyenne de l’acuité visuelle de 3,58 ± 3,22 lignes f (p < 0,0001) était observée 3 mois après PDT quelle que soit la forme de CRSC. Une réapplication du DSR était notée chez 90,3 % des patients toutes formes confondues, dans un délai moyen de 7,28 ± 3,93 semaines. Aucune déchirure de l’épithélium pigmentaire rétinien ou néovascularisation choroïdienne n’a été observée. Une récidive est survenue chez 12,9 % des patients dans un délai moyen de 28 ± 16,24 semaines ; seules les formes chroniques ont été concernées. À 8 ± 4,2 mois, l’acuité visuelle des patients toutes formes confondues était stable, maintenue à 0,356 ± 0,4 LogMAR soit 20/50 à 20/40.

Conclusion : Bien que le nombre de patients inclus dans cette étude soit limité, la photothérapie dynamique semble être actuellement un traitement efficace et sûr des CRSC. Une étude randomisée sur une grande série serait souhaitable pour confirmer ces résultats.

Abstract

Dynamic phototherapy as a treatment for central serous chorioretinopathy

Purpose: To analyze the angiographic and tomographic results and the visual acuity of a group of patients presenting acute or chronic serous central chorioretinopathy (CSCR) treated with dynamic phototherapy. This treatment was guided by ICG angiography data.

Patients and method: We conducted a retrospective/prospective nonrandomized study on 31 eyes of 27 patients, including eight acute forms and 23 chronic forms. One or more spots were treated according to the age-related macular degeneration standard protocol on the zones of choroidal hyperpermeability highlighted by ICG angiography. The criteria for success were based on functional signs, visual acuity, persistence of a point of leakage in angiofluorographic follow-up at 3 months, and the OCT study of serous retinal detachment.

Results: An increase in visual acuity (3.58±3.22 lines, p<0.0001) was observed for all forms of treated CSCR; 90.32% patients presented a reapplication of serous retinal detachment within a period of 7.28±3.93 weeks. No retinal pigmentary epithelium tear or choroidal neovascularization was observed. Recurrence occurred in 12.9% patients within a period of 28±16.24 weeks; only chronic CSCR cases were concerned. At 8±4.2 months, the visual acuity of the patients who had no recurrence remained unchanged (0.356±0.4 LogMAR or 20/50-20/40).

Conclusion: Although the number of patients included in this study is limited, dynamic phototherapy currently seems to be an effective and sure treatment of CRSC. A randomized study on a large series is necessary to confirm these results.


Mots clés : Choriorétinopathie séreuse centrale , angiographie au vert d’indocyanine , photothérapie dynamique , décollement séreux rétinien

Keywords: Serous central chorioretinopathy , indocyanine green angiography , dynamic phototherapy , verteporfin , serous retinal detachment


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 8

P. 751-763 - octobre 2008 Retour au numéro
Article suivant Article suivant
  • Déhiscence traumatique du globe oculaire après greffe de cornée
  • M. Chum, C. Putz, F. Boissier, B. Delbosc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.