Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Déhiscence traumatique du globe oculaire après greffe de cornée - 20/11/08

Doi : JFO-10-2008-31-8-0181-5512-101019-200806509 

M. Chum,

C. Putz,

F. Boissier,

B. Delbosc

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Déhiscence traumatique du globe oculaire après greffe de cornée

Introduction : Bien que particulièrement grave, le traumatisme oculaire chez le patient greffé n’a fait l’objet en France que de peu de travaux publiés. À partir d’une cohorte de patients, nous proposons d’évaluer l’incidence, les mécanismes et les conséquences des traumatismes oculaires après kératoplastie transfixiante.

Patients et méthode : Nous avons mené une étude rétrospective des patients greffés de cornée de janvier 1986 à janvier 2006, soit sur une période de 20 ans dans le service du CHU de Besançon. Les dossiers de traumatisme oculaire ont été identifiés, et les circonstances, les conséquences anatomiques et fonctionnelles, analysées.

Résultats : Sur 831 dossiers de patients greffés de cornée, 11 cas de contusion oculaire sévère ont été retrouvés soit une incidence de 1,3 % sur 20 ans. Parmi ces 11 patients, 7 ont été greffés pour kératocône. Dans 100 % des cas, le mécanisme lésionnel a été évalué comme de faible cinétique et non pénétrant. Dans la plupart des cas, il s’agissait d’accidents domestiques mineurs (1/3 de chutes de sa hauteur). Dans tous les cas, la rupture concernait la jonction hôte-greffon. Une expulsion du cristallin a été constatée dans 6 cas et une issue du vitré dans 8 cas. L’acuité visuelle finale était inférieure à 1/20e dans 6 cas. Le délai de survenue entre la greffe de cornée et la rupture traumatique variait de 1 à 140 mois. Dans 27 % des cas, le délai de survenue était de 1 mois, et dans 64 % des cas, de moins de 1 an. Les patients greffés de cornées pour kératocône apparaissent plus à risque (p = 0,048)

Conclusion : Le globe oculaire après kératoplastie transfixiante apparaît à haut risque de rupture, même pour des traumatismes mineurs avec une incidence nettement supérieure à celle de la population générale. La période postopératoire précoce (inférieure à 1 an) et l’indication de kératocône apparaissent comme des facteurs de risque probablement du fait de la cicatrisation insuffisante de la jonction hôte-greffon, du jeune âge et des activités des patients. Le pronostic fonctionnel post-traumatique est dans la majorité des cas péjoratif. Il semble donc essentiel de porter une attention toute particulière à l’information des patients greffés de cornée et à la mise en place de mesures adaptées à chacun (coque oculaire, activités adaptées, prévention des chutes…), en particulier pendant les périodes postopératoires précoces ou de fragilisation (ablation des sutures).

Abstract

Traumatic wound dehiscence after keratoplasty

Purpose: To assess the patient characteristics, risk factors, and outcomes of penetrating keratoplasty wound dehiscence.

Patients and method: Retrospective chart review of 11 eyes of 11 patients with corneal grafts who underwent repair of penetrating keratoplasty wound dehiscence from January 1986 to January 2006 in the Ophthalmology Department at the Besançon Minjoz Hospital (France).

Result: The mean time between penetrating keratoplasty and wound dehiscence was 3.3 years (range, 1-140 months). In all cases, dehiscence involved the junction between graft and host. The mean age at time of wound dehiscence was 47 years (range, 23-89 years). Falls were the most common mechanism of trauma, especially in the elderly population. There was a wide range of visual outcomes in the 11 patients, with six patients with best corrected visual acuity less than 1/20. There were no cases of endophthalmitis.

Conclusion: Patients with corneal transplants have a life-long risk for wound traumatic dehiscence. This complication may be reduced by the regular use of eye protection by all corneal transplantation patients.


Mots clés : Kératoplastie transfixiante , greffe de cornée , traumatisme oculaire , déhiscence traumatique

Keywords: Keratoplasty , eye injury , cornea , traumatic dehiscence , globe rupture


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 8

P. 765-769 - octobre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement des choriorétinopathies séreuses centrales par photothérapie dynamique
  • A. Berthout, D. Malthieu, F. Thomas, B. Jany, S. Milazzo
| Article suivant Article suivant
  • Amétropies en milieu scolaire primaire à Cotonou (Bénin)
  • I. Sounouvou, S. Tchabi, C. Doutetien, F. Sonon, L. Yehouessi, S.K. Bassabi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.