Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête téléphonique sur la pratique postopératoire de la ventilation non invasive et ses modalités d'application - 01/01/03

Doi : 10.1016/j.annfar.2003.08.004 

G.  Chanques a * ,  S.  Jaber a ,  J.M.  Delay a ,  P.F.  Perrigault a ,  J.Y.  Lefrant b ,  J.J.  Eledjam a *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs. - Connaître l'incidence de l'utilisation postopératoire de la ventilation non invasive (VNI) en pression positive dans les unités de réanimation, et sa mise en place pratique.

Type d'étude. - Enquête téléphonique réalisée en septembre 2001, 60 services de réanimation du sud de la France tirés au sort à partir d'un annuaire national (public : 47, privé : 13 ; médicales : 11, chirurgicales : 20, polyvalentes : 29).

Résultats. - La VNI était utilisée fréquemment dans 55 % et occasionnellement dans 35 % des unités. Les 10 % qui n'utilisaient jamais la VNI étaient chirurgicales dans 83 % des cas et avaient un nombre de lits moins important (7 ± 3 vs 12 ± 5). Le système d'humidification utilisé était un échangeur de chaleur et d'humidité (ECH) (52 %), un humidificateur chauffant (HC) (24 %), l'un ou l'autre (4 %). Les services n'utilisant pas d'humidification (19 %) ne disposaient de ventilateurs portables que dans 30 % des cas. Au cours de la VNI, 80 % des réanimations disposaient d'un respirateur lourd de réanimation, et 89 % d'un masque facial. La VNI était pratiquée exclusivement par les médecins dans 15 %, en collaboration après sa mise en place dans 71 % des cas. Soixante-neuf pour cent des réanimateurs avaient recours à la VNI en première intention pour la prise en charge d'une insuffisance respiratoire aiguë postopératoire, et 54 % face à une atélectasie.

Conclusion. - L'ECH était le système d'humidification le plus utilisé malgré l'espace mort additionnel. Les pratiques de la VNI étaient variables d'un service à l'autre. Cette enquête montre le développement croissant de la VNI, largement utilisée aujourd'hui en réanimation chirurgicale bien que son indication reste à mieux définir.

Mots clés  : Ventilation non invasive ; Insuffisance respiratoire aiguë ; Pratique postopératoire ; Humidification des gaz ; Enquête multicentrique.

Abstract

Objectives. - Incidence and management of positive pressure non-invasive ventilation (NIV) in intensive care unit (ICU) in the postoperative period.

Study design. - Phoning study performed on September 2001 in 60 ICU of south of France (public: 47, private: 13, medical: 11, surgical: 20, medical-surgical: 29), which were randomized from a national list.

Results. - NIV was used currently on 55% and casually on 35% of the units . Ten percent of ICU, which never use NIV, were surgical on 83% with a lower number of bed (7 ± 3 vs. 12 ± 5). The most often humidification device used was a Heat and Moisture Exchanger (HME) (52%), a Heated Humidifier (HH) (26%), either (4%) and none device (19%). ICU that never used a humidification device used a home ventilator in 30%. Ventilators used were more often heavy ICU ventilators (80%) with a facial mask (89%). NIV was performed exclusively by physicians in 15% of cases and in collaboration after the first application in 71% of cases. Sixty-nine % of intensivists used NIV as a first choice for the treatment of acute postoperative respiratory failure and 54% of intensivists for the treatment of postoperative atelectasis.

Conclusion. - Use of NIV increases in ICU, particularly in surgical units. Practices are different between ICU. An HME is the most frequently humidification device used.

Mots clés  : Non-invasive ventilation ; Acute respiratory failure ; Postoperative practice ; Gas humidification ; Multicentric study.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 10

P. 879-885 - décembre 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude des effets directs et indirects de l'érythropoïétine dans un modèle expérimental de thrombose et de saignement chez le lapin
  • S. Pham Tourreau, M. Fattorutto, P. Bonnin, E. Mazoyer, M. Raphaël, F. Morin, M. Cupa, C.-M. Samama
| Article suivant Article suivant
  • Particularités anatomiques et physiologiques des voies aériennes supérieures de l'enfant
  • E. Reyt

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.