Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Technique d’exposition en imagination chez des cibles de harcèlement moral au travail - 10/12/08

Doi : 10.1016/j.jtcc.2008.10.002 
Elisabeth Grebot 1, , Sophie Berjot
Laboratoire de psychologie appliquée, stress, santé et société, 57, rue Taittinger, 51007 Reims, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Cette recherche teste les effets salutaires de l’exposition en imagination de 23 cibles de harcèlement, à la représentation de leurs harceleurs en termes de diminution du degré d’anxiété. L’exposition en imagination consiste en une confrontation de leur description de leurs traits de personnalité à celle de leurs harceleurs, permettant ainsi d’identifier la nature dissymétrique de la relation.

Méthode

Vingt-trois sujets déclarant être cibles d’agissements hostiles complètent l’inventaire d’anxiété-état de Spielberger (STAI) au cours du premier entretien et du dernier. Durant la recherche, ils complètent le questionnaire en cinq facteurs de Costa et McCrae (NEO PI-R) ainsi que le questionnaire des troubles de la personnalité de Hyler (PDQ 4+), dans leur forme en autoévaluation et en hétéroévaluation, ce, en vue de se décrire et de décrire les traits de personnalité de leurs harceleurs.

Résultats

L’exposition entraîne bien une diminution significative du degré d’anxiété. Par ailleurs, si l’ensemble des participants ne présente pas de profil de personnalité particulier au questionnaire du Big Five, presque la moitié des cibles (43 %) obtient un score significatif d’un trouble de personnalité obsessionnelle au questionnaire de Hyler. Enfin, nos résultats mettent en évidence que la majorité des harceleurs (87 %) est créditée par leurs cibles de troubles de personnalité narcissique et 43 % de personnalité obsessionnelle. La majorité des harceleurs sont crédités de scores très faibles dans quatre dimensions sur cinq et dans 25 facettes sur 30.

L’analyse comparative des profils des cibles et leurs harceleurs révèle donc bien la présence d’une relation dissymétrique entre la cible et le harceleur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Application of the exposition in imagination technique with victims of moral harassment at work.

This research tested the benefits of the technique of “exposition in imagination” on the level of anxiety of 23 victims, targets of moral harassment at work,. This technique consists in confronting the representation victims have of the person responsible for the harassment, with that they have of themselves. It is based on the description by victims of what they imagine are the personality traits of the person, and of their own, leading either to a symmetry or an asymmetry in the relationship between the two protagonists.

Twenty-three targets of harassment completed the State Trait Anxiety Inventory of Spielberger, and both the questionnaire of Costa and McCrae in five factors (NEO PI-R), and Hyler’s personality disorders questionnaire (PDQ 4+), for themselves and in the place of the person accused of harassment.

Results

The exposition leads effectively to a decrease in anxiety. Moreover, if most participants do not differ from the general population in their answers to the Big Five, answers to Hyler’s questionnaire show that almost half of the targets (43%) exhibit a significant score of obsessive personality disorders. Finally, our results show that victims of harassment perceive their opponent as being narcissistic (87%) and obsessive (43%). Most of them obtain low scores on four dimensions out of five on the Big Five and 25 facets out of 30. Comparison of the profiles of targets and their bullies reveals a dominant relational asymmetry between the target and the bully.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Harcèlement moral, Profils de personnalité, Cibles, Harceleurs

Keywords : Moral harassment, Personality profiles, Relationship target/bully


Plan


© 2008  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 4

P. 136-141 - décembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lien entre schémas précoces inadaptés et stress perçu
  • Vera Walburg, Eléonore Carpentier, Marie-Florence Carrenard, Mélissa Vert-Pres
| Article suivant Article suivant
  • Groupe expérimental de prise en charge de la boulimie nerveuse selon le modèle de C. G. Fairburn : résultats préliminaires
  • Patricia Forrer, Camprubi Anton, Dominique Page

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.