Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypertension intracrânienne « bénigne » : imagerie et thérapeutiques endovasculaires - 12/12/08

Doi : 10.1016/j.neuchi.2008.10.005 
S. Bracard a, , E. Schmitt a, O. Klein b, J.-C. Marchal b
a Service de neuroradiologie diagnostique et thérapeutique, hôpital central, CHU de Nancy, 29, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54035 Nancy cedex, France 
b Unité de neurochirurgie pédiatrique, hôpital central, CHU de Nancy, 29, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54035 Nancy cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Neuroimaging is useful in benign intracranial hypertension (BIH), contributing to its diagnosis criteria and ruling out other causes of intracranial hypertension. CT and/or MR results may be normal or may show small ventricles, an empty sella, or more frequently optic nerve sheath dilatation. Diffusion as well as perfusion MR studies show conflicting results. Venous sinus imaging plays a growing role in BIH evaluation, because impaired cranial venous outflow is a common factor in the pathogenesis of BIH and venous sinus stenosis is frequently observed in this condition. Angiography is not the gold standard for this evaluation: angio-MR (with dynamic sequences) clearly demonstrates venous sinus stenosis (mostly located in the transverse sinus). We believe that this investigation must be carried out in every case of BIH. For medically refractory cases of BIH with associated sinus venous stenosis, sinus pressure recording may be necessary, sometimes leading to endovascular treatment of the stenosis (stenting). The results are promising, but long-term follow-up of these patients is needed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La neuro-imagerie est utile dans le cadre de l’hypertension intracrânienne bénigne (HICB) en contribuant à ses critères diagnostiques, éliminant les autres causes d’hypertension intracrânienne. Le scanner et/ou l’IRM peuvent être normaux ou montrer des petits ventricules, une selle turcique vide ou plus fréquemment une dilatation des gaines des nerfs optiques. Les études IRM en diffusion et en perfusion ont des résultats contradictoires. L’imagerie des sinus veineux joue un rôle de plus en plus important dans l’évaluation de l’HICB car la gêne au retour veineux est fréquemment retrouvée dans la pathogénie de l’HICB et les sténoses des sinus veineux y sont fréquemment observées. L’angiographie n’est pas le gold standard pour cette évaluation et l’angio-IRM (avec séquences dynamiques) montre très bien les sténoses veineuses sinusiennes (situées pour la plupart au niveau des sinus latéraux). De notre point de vue, cet examen doit être réalisé pour tout cas d’HICB. Pour les cas d’HICB réfractaires au traitement médical avec sténose d’un sinus veineux, un enregistrement de la pression intrasinusienne peut être nécessaire, conduisant parfois à un traitement endovasculaire de la sténose (mise en place d’un stent). Les résultats sont prometteurs, mais il est nécessaire de disposer d’un suivi à long terme de ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Idiopathic intracranial hypertension, MRI, Endovascular treatment

Mots clés : Hypertension intracrânienne idiopathique, Imagerie, Traitement endovasculaire


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 54 - N° 6

P. 721-723 - décembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hypertension intracrânienne bénigne : place du traitement médical
  • P. Dhellemmes, S. Defoort, M. Vinchon
| Article suivant Article suivant
  • Hypertension intracrânienne idiopathique : indication d’une dérivation du liquide cérébrospinal
  • M. Zérah, C. Ginguene, F. Di Rocco, T. Roujeau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.