Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation des facteurs biomécaniques cornéens mesurés à l’Ocular Response Analyzer dans l’hypertension intraoculaire, le glaucome primitif à angle ouvert et chez le sujet normal. Étude prospective sur 329 yeux - 24/12/08

Doi : JFO-12-2008-31-10-0181-5512-101019-200810428 

M. Streho,

R. Dariel,

J.-M. Giraud,

C. Verret,

J.-R. Fenolland,

O. Crochelet,

F. May,

J.-F. Maurin,

J.-P. Renard

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Évaluation des facteurs biomécaniques cornéens mesurés à l’Ocular Response Analyzer dans l’hypertension intraoculaire, le glaucome primitif à angle ouvert et chez le sujet normal. Étude prospective sur 329 yeux

But : Évaluer les paramètres mesurés à l’Ocular Response Analyzer (ORA) et analyser les résultats dans trois populations : hypertonie oculaire (HTO), glaucome primitif à angle ouvert (GPAO) et sujets témoins. Étudier la dispersion de l’hystérésis cornéenne au sein des trois populations appariées par classes d’âges. Comparer les mesures de pression intraoculaire (PIO) obtenues à l’ORA à celles mesurées par aplanation de Goldmann et par aplanation à jet d’air.

Matériel et méthodes : Une étude prospective portant sur 329 yeux a été réalisée de septembre à novembre 2007. Les patients inclus dans l’étude ont été répartis en trois groupes : groupe témoin (N = 207 yeux), groupe HTO (N = 55 yeux), et groupe GPAO (N = 67 yeux). Un examen par l’ORA, une mesure de la PIO au tonomètre à aplanation de Goldmann (TAG) et au tonomètre à air (TAA), et une mesure de l’épaisseur cornéenne centrale (ECC) par méthode ultrasonore ont été réalisés chez tous les patients. Les valeurs de l’hystérésis cornéenne (CH), de pression intraoculaire corrigée (PIOcc) et de pression intraoculaire corrélée au Goldmann (PIOg) ont été retenues pour l’ORA.

Résultats : Pour l’ensemble de la population étudiée, la TAG était de 14,4 ± 3,4 mmHg, la TAA de 15,5 ± 3,6 mmHg, l’ECC de 542,1 ± 36,6 µm, le CH de 10 ± 1,7 mmHg, la PIOcc de 16,6 ± 4,1 mmHg et la PIOg de 15,7 ± 3,9 mmHg. Le CH moyen était plus bas dans le groupe des patients atteints de GPAO (9,8 ± 2 mmHg) et le groupe des patients atteints d’HTO (9,6 ± 1,6 mmHg) que dans le groupe témoin (10,3 ± 1,6 mmHg). Toutefois, il n’y avait pas de différence significative entre les trois groupes lorsque les valeurs de CH étaient comparées entre les patients de mêmes classes d’âge. Pour chacun des groupes étudiés, les mesures de la PIO (TAG, TAA, PIOg, PIOcc) étaient étroitement concordantes et corrélées entre elles ; la valeur du CH était corrélée à l’ECC (p = 0,0001) ; il existait une corrélation négative (– 0,79) entre le CH et la PIOcc quel que soit le groupe de sujets.

Discussion/Conclusion : Les résultats de cette étude rapportent, pour la première fois, la distribution de l’hystérésis cornéenne dans une population normale appariée par classes d’âge. Elle confirme l’excellente concordance entre les différentes mesures de la PIO. L’hystérésis cornéenne moyenne était plus basse dans le groupe des patients atteints d’HTO et de GPAO, mais lorsque les valeurs de CH des sujets de mêmes classes d’âges des trois groupes étaient analysées, ces valeurs de CH n’étaient pas différentes entre les trois groupes. Une corrélation entre l’hystérésis cornéenne et l’épaisseur cornéenne centrale a été retrouvée. Enfin, il semblerait que la PIOcc soit la meilleure estimation de la PIO non influencée par les facteurs biomécaniques cornéens. Ainsi l’ORA par la mesure de l’hystérésis cornéenne semble être un examen intéressant pour le suivi de patients atteints d’HTO et/ou de GPAO.

Abstract

Evaluation of the Ocular Response Analyzer in ocular hypertension, glaucoma, and normal populations. Prospective study on 329 eyes

Objectives: (1) Evaluate and analyze the Ocular Response Analyzer (ORA) in three groups of patients: glaucoma, intraocular hypertension, and normal; (2) study corneal hysteresis values in the three groups according to age; and (3) compare intraocular pressure values measured with the ORA with intraocular pressure measured with Goldmann (IOPGoldmann) and pulsed air (IOPair) applanations.

Materiel and methods: This prospective, single-center study included 329 eyes divided into three groups: normal (n=207), intraocular hypertension (n=55), and primary angle glaucoma (n=67). Corneal hysteresis (CH), IOP corneal-compensated (IOPcc), and Goldmann correlated IOP (IOPg) measurements were provided by the ORA device for all patients. Ultrasonic central corneal thickness (CCT US), and intraocular pressure measured with Goldmann and pulsed air tonometry were also assessed in each eye.

Results: The mean values were: IOPGoldmann 14.4±3.4 mmHg, IOPair 15.5±3.6 mmHg, CCT 542.1±36.6 µm, CH 10±1.7 mmHg, IOPcc 16.6±4.1 mmHg, and IOPg 15.7±3.9 mmHg. All the IOP measurements (IOPGoldmann, IOPair, IOPg, IOPcc) were strongly correlated into the three age groups. The mean CH in the glaucoma (9.8 mmHg) and intraocular hypertension (9.6 mmHg) groups was lower than in the normal group (10.3 mmHg), but there was no difference between the three groups for the CH values, with an age-related analysis of the three groups. The CH was correlated with CCT US in the three groups. IOP measures were not strongly correlated with CH except for IOPcc. There was a negative correlation (−0.79) between CH and IOPcc.

Discussion/Conclusion: In our study, the mean ORA, CCT US, and IOP values in the normal group were similar to those found in the literature. These are the first CH values reported for a normal group according to age. We confirm the good correlation between all the IOP measurements. The mean corneal hysteresis value was low in glaucoma and intraocular hypertension, but there was no difference between the three groups for the CH values, when the three groups were analyzed according to age. There was a correlation between corneal hysteresis and central corneal thickness. Moreover, IOPcc seems to be the best evaluation of IOP with no influence from corneal biomechanical factors. The Ocular Response Analyzer and corneal hysteresis should be considered a useful parameter for patients with intraocular hypertension and/or glaucoma.


Mots clés : Ocular Response Analyzer , ORA , hystérésis cornéenne , biomécanique cornéenne , glaucome , pachymétrie , pression intraoculaire , PIO

Keywords: Ocular Response Analyzer , ORA , corneal hysteresis , corneal biomechanics , glaucoma , pachymetry , intraocular pressure , IOP


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 10

P. 953-960 - décembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Paul Tessier (1917-2008)
| Article suivant Article suivant
  • Traitement de la conjonctivite allergique per-annuelle et saisonnière : comparaison de deux protocoles thérapeutiques
  • S. Lazreg, J. Colin, D. Renault, D. Hartani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.