Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vitamine D : effet osseux et extra-osseux ; recommandations de bon usage - 05/01/09

Doi : 10.1016/j.lpm.2008.08.008 
Karine Briot 1, , Maurice Audran 2, Bernard Cortet 3, Patrice Fardellone 4, Christian Marcelli 5, Philippe Orcel 6, Bruno Vellas 7, Thierry Thomas 8, Christian Roux 1
1 Service de rhumatologie, Hôpital Cochin, F-75679 Paris Cedex 14, France 
2 Service de rhumatologie, CH Angers, F-49 100Angers, France 
3 Service de rhumatologie, Hôpital Roger Salengro, F-59 037 Lille, France 
4 Service de rhumatologie, CHU Amiens, F-80054 Amiens Cedex 1, France 
5 Service de rhumatologie, CHU Caen, F-14 033 Caen Cedex 9, France 
6 Service de rhumatologie, Hôpital Lariboisière, F-75 475 Paris Cedex 10, France 
7 Pôle gériatrie, Centre hospitalier universitaire, F-31 059 Toulouse Cedex 9, France 
8 CHRU de l’hôpital de Bellevue, Boulevard Pasteur, F-42 055 Saint-Étienne, France 

Karine Briot, Service de rhumatologie, Hôpital Cochin, 27 rue du faubourg Saint-Jacques, F-75679 Paris Cedex 14, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Points essentiels

L’importance de la vitamine D dans le métabolisme osseux est établie de longue date mais des publications récentes ont rapporté les effets extra-osseux potentiels de la vitamine D. Le domaine de la fragilité osseuse et musculaire a été exploré par des essais randomisés.

L’administration de vitamine D permet de réduire le risque de fractures non vertébrales, d’améliorer la fonction musculaire et de réduire le risque de chutes pour un taux sérique de 25OHD de l’ordre de 30ng/mL (soit 75nmol/L).

Il a été observé des associations entre l’apport de vitamine D et la réduction de la mortalité, de certains cancers, la réduction des risques d’infections, de maladies inflammatoires (diabète, sclérose en plaques), de maladies cardiovasculaires et peut être d’arthrose. Mais il n’existe pas d’essais randomisés pour prouver qu’il s’agit de liens de causalité et la vitamine D.

Le taux de 25OHD est influencé par de nombreux facteurs, intrinsèques (capacité de synthèse cutanée, masse grasse…) et extrinsèques (alimentation, saison, latitude, exposition au soleil…). Ainsi, il est impossible de prévoir le taux de 25OHD d’un sujet et seule la mesure du taux de 25OHD permet d’évaluer la réserve de l’organisme en vitamine D. Il est donc recommandé de mesurer le taux de 25OHD lors de la prise en charge d’un sujet ostéoporotique ou suspect d’ostéoporose afin, éventuellement d’associer au traitement de l’ostéoporose une supplémentation par la vitamine D.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

During the past decade, major advances have reported the importance of the vitamin D on the bone metabolism, and recent studies have suggested the potential non skeletal effects of the vitamin D.

Adequate vitamin D contributes to reduce the risk of non vertebral fractures, improves the neuromuscular function and reduces the risk of falls when serum 25OHD level are greater than 30ng/mL (75nmol/L).

A possible role of vitamin D has been implicated in the reduction of mortality, of the non-skin cancers, of the risk of infections, of inflammatory diseases, of cardiovascular diseases and maybe osteoarthritis. However the current level of evidence for associations is weaker than for skeletal effects.

Serum 25OHD level is influenced by several factors (cutaneous vitamin D production, fat mass, dietary sources, UV-B exposure, latitude, season…), and the measurement of the serum 25OHD level is the only way to determine the vitamin D status. It is recommended to measure the serum 25OHD level in patients with osteoporosis or at risk of osteoporosis, and to correct the deficiency.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 1

P. 43-54 - janvier 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact d’un programme prolongé d’amélioration continue de la qualité sur le risque infectieux lié aux cathéters veineux périphériques
  • Isabelle Lolom, Claude Deblangy, Annick Capelle, Wafaa Guerinot, Elisabeth Bouvet, Beatrix Barry, Katel Goyau, François L’heriteau, Christine Bonnal, Jean-Christophe Lucet
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome de non-dissociation de la vitamine B12 de ses proteines porteuses ou de maldigestion des cobalamines alimentaires
  • Khalid Serraj, Thomas Vogel, Laure Federici, Ecaterina Ciobanu, Mustapha Mecili, Georges Kaltenbach, Emmanuel Andrès

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.