Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Place de la radiothérapie dans le traitement du rétinoblastome : à propos de 40 cas - 21/01/09

Doi : 10.1016/j.canrad.2008.08.001 
H. Frikha a, , N. Chaari a, C. Nasr a, H. Bouguila b, A. Chebbi b, L. Bhouri b, D. Hentati a, L. Kochbati a, M. Besbes a, H. Rifi c, F. Oubiche d, S. Ayed b, M. Maalej a
a Unité de recherche, radiothérapie oculaire et cervico-faciale, service de radiothérapie, institut Salah-Azaiz-Bab-Saadoun, boulevard du 9-Avril, 1006 Tunis, Tunisie 
b Service d’ophtalmologie, institut Hédi-Raies-Bab-Saadoun, 1006 Tunis, Tunisie 
c Service de chimiothérapie, institut Salah-Azaiz-Bab-Saadoun, 1006 Tunis, Tunisie 
d Service de pédiatrie-oncologie, hôpital d’Enfants Bab-Saadoun, 1006 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif de l’étude

Le but de ce travail était d’analyser les résultats et les complications de la radiothérapie dans le traitement du rétinoblastome.

Patients et méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective à partir des dossiers de 40 enfants irradiés pour un rétinoblastome à l’institut Salah-Azaiz entre 1994 et 2004. L’âge moyen des patients était de 36 mois (quatre à 132 mois). Il s’agissait de 16 filles et 24 garçons. Seize enfants étaient atteints bilatéralement et 24 unilatéralement. Au total, 20 yeux et 36 cavités orbitaires irradiés. Un seul enfant, atteint d’un rétinoblastome unilatéral de siège antérieur a été traité ruthénium 106. Les 39 autres enfants ont été traités par irradiation externe. Dans 20 cas, il s’agissait d’une irradiation à visée conservatrice et dans 36 d’une radiothérapie adjuvante postopératoire. Ces derniers, au nombre de 36, étaient atteints d’un rétinoblastome présentant au moins un facteur de risque de récidive noté dans le compte rendu histologique. Une dose moyenne 44Gy a été délivrée à raison de cinq séances de 1,8 à 2Gy par semaine. Cette radiothérapie a été associée à une chimiothérapie dans 24 cas.

Résultats

Trente-cinq enfants ont été suivis régulièrement, en moyenne 53 mois (trois à 108 mois). Nous avons recensé quatre récidives intraorbitaires et sept disséminations métastiques chez neuf enfants. Le délai moyen de rechute était de dix mois (deux à 26). L’œil a été conservé et le champ visuel utile pour 18 des 20 yeux irradiés à visée conservatrice. La complication thérapeutique majeure a été le défaut de croissance des os de la face. Un sarcome osseux fémoral est survenu cinq ans après la fin de l’irradiation et la chimiothérapie.

Conclusion

Si la radiothérapie offre l’avantage de la conservation fonctionnelle et de l’amélioration du taux de contrôle local, ses indications sont de plus en plus restreintes en faveur des autres moyens thérapeutiques (chimiothérapie, thermochimiothérapie) et ce compte tenu du risque iatrogène. Les nouvelles techniques de curiethérapie et de radiothérapie conformationnelle paraissent réduire considérablement ce risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Purpose

The aim of this study is to analyze the results and the complications of radiotherapy in the treatment of retinoblastoma.

Patients and methods

Between 1994 and 2004, 40 children received radiotherapy for a retinoblastoma in Salah Azaiz Institute. The average age of the patients was 36 months (four to 132 months). There were 16 girls and 24 boys. Sixteen children presented a bilateral disease and 24 children a unilateral disease. Twenty eyes and thirty-six orbital cavities in 40 children with retinoblastoma were treated by radiotherapy. One child with a unilateral anterior retinoblastoma was treated with 106 ruthenium brachytherapy. External radiotherapy has been used to treat the 39 patients. In 20 cases the irradiation was conservative and in 36 cases postoperatively. The latter (n=36) presented at least one risk factor of relapses noted in the histological examination. The average dose was 44 Gy (1.8 to 2Gy per fraction, five fractions weekly). This radiotherapy was associated with chemotherapy in 24 cases.

Results

Thirty-five children were followed with an average follow-up of 53 months (3–108 months). The average delay of relapses was of 10 months (two to 26 months). We found four orbital relapses and seven metastasis in nine children. The conservation of the eye with a useful visual field was noted in 18 cases among the 20 conservative irradiated eyes. The major therapeutic complication was the growth defect of the bones face. A femoral bone sarcoma was noted five years after the end of the irradiation and chemotherapy in one case.

Conclusion

If the radiotherapy offers the advantage of the functional conservation and the improvement of the local control, its indications are more and more restricted in favor of the other therapeutic methods (chemotherapy, thermochemotherapy) and this considering the iatrogene risk. The development of new techniques of brachytherapy and the progresses of the conformational radiotherapy appear to reduce considerably this risk.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rétinoblastome, Radiothérapie, Résultats, Complications

Keywords : Retinoblastoma, Radiation therapy, Results, Complications


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 30-36 - janvier 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact dosimétrique du blocage respiratoire dans le traitement du carcinome hépatocellulaire par irradiation de conformation
  • A. Kubas, O. Chapet, P. Merle, F. Lorchel, A. d’Hombres, F. Mornex
| Article suivant Article suivant
  • Carcinome colloïde pur du sein : étude anatomoclinique de sept cas
  • I. Chtourou, S. Krichen Makni, I. Bahri, K. Abbes, A. Sellami, I. Fakhfakh, N. Gouiaa, L. Ayadi, M. Frikha, J. Daoud, T. Sellami Boudawara

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.