Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladie du charbon cutanée : sept cas - 29/01/09

Doi : 10.1016/j.annder.2008.10.021 
H. Chraibi a, , K. Haouach a, A. Idrissi Azouzi b, K. Gaamouche c, A. Kaidi c, T. El Khalidi c, A. Alifadl a, L. Bjani a, A. Mountasser a
a Délégation de santé, hôpital Mohammed V, province de Chefchaouen, 91000, Maroc 
b Direction d’épidémiologie, avenue Ibn-Sina, Rabat, Maroc 
c Service de réanimation, hôpital civil de Tétouan, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La maladie du charbon est une infection aiguë due à un bacille Gram positif, Bacillus anthracis, qui atteint très rarement l’homme en temps normal. Selon le mode de contamination, trois tableaux cliniques sont possibles : pulmonaire, digestif et cutané. Il s’agit d’une infection encore fréquente dans les pays en développement, qui mérite toute l’attention du médecin et surtout du dermatologue. Il est utile de rappeler l’aspect clinique de cette maladie rarement rencontrée en pratique courante, car tout retard dans sa prise en charge favorise une évolution létale, comme l’illustrent nos observations.

Observations

Il s’agissait de cinq hommes et de deux femmes, d’âge moyen de 35ans, présentant une ou plusieurs lésions cutanées siégeant dans tous les cas sur les membres supérieurs. Une fièvre de 39 à 40°C était notée chez tous les malades, mais aucun d’entre eux ne présentait de signes digestifs ou pulmonaires. Des signes neurologiques et ou troubles de conscience étaient notés chez trois patients.

Le diagnostic bactériologique était assuré par l’isolement de B. anthracis sur les cultures de prélèvements cutanés. Un traitement par ciprofloxacine parentérale ou orale était instauré chez six malades, en association à une corticothérapie orale chez trois d’entre eux. L’évolution était favorable chez quatre patients, les trois autres décédant de la maladie.

Discussion

La maladie du charbon (anthrax en anglais) est une anthropozoonose devenue rare dans les pays industrialisés. L’homme contracte la maladie en manipulant des animaux morts de charbon ou leurs produits. Les cas rapportés ici étaient secondaires à une contamination collective de plusieurs membres d’une même famille, probablement au contact de chèvres atteintes de la maladie. Non traitée, la maladie du charbon cutanée peut évoluer dans 5 à 20 % des cas vers une septicémie avec atteinte du système nerveux central potentiellement mortelle. Seule une vaccination des animaux permettrait de faire disparaître le charbon animal et par conséquent la forme humaine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Anthrax is an acute infection caused by the Gram-positive organism, Bacillus anthracis, which rarely affects humans under normal conditions. Depending on the mode of contamination, there are three distinct clinical forms: pulmonary, gastrointestinal and cutaneous. This type of infection is still common in the developing countries, a fact that should be borne in mind by examining doctors, and in particular by dermatologists. It is important to recognise the clinical aspects of this disease rarely encountered in clinical practice since any delay in treatment may have fatal consequences, as illustrated by our case reports.

Case reports

Five men and two women of mean age 35years presented one or more cutaneous lesions of the upper limbs in all instances. All patients had a fever of 39–40°C but none were presenting gastrointestinal or pulmonary signs. Neurological signs and/or disturbed consciousness were seen in three patients.

Bacteriological diagnosis was based on isolation of B. anthracis in cultures of skin specimens. Treatment with parenteral or oral ciprofloxacin was initiated in six patients, and this therapy was combined with oral corticosteroids in three patients. A favourable outcome was achieved in four patients, while the remaining three patients died of their disease.

Discussion

Anthrax is an anthropozoonosis that has now become rare in the developed countries. The disease is contracted by humans through touching either animals killed by anthrax or the products thereof. The cases we report were subsequent to collective contamination of several members of a single family, probably due to contact with goats carrying the disease. If left untreated, cutaneous anthrax may progress in 5 to 20% of cases to septicaemia with potentially lethal central nervous system involvement. The only means of eradicating anthrax in animals, and thus in humans, is through animal vaccination.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Charbon, Bacillus anthracis, Maroc

Keywords : Anthrax, Bacillus anthracis, Morocco


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 136 - N° 1

P. 9-14 - janvier 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Santé–beauté. Nouvelles frontières, nouvelles confusions
  • J. Revuz
| Article suivant Article suivant
  • Réintroduction de l’aspirine à dose antiagrégante après urticaire ou angio-œdème induits par des doses anti-inflammatoires
  • A. Vial, P. Mathelier-Fusade, H. Gaouar, F. Leynadier, O. Chosidow, S. Aractingi, C. Francès

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.