Médecine

Paramédical

Autres domaines


Cure de prolapsus par voie vaginale selon la technique du Prolift™ : évaluation du caractère minimal invasif et de sa courbe d’apprentissage - 29/01/09

Doi : 10.1016/j.jgyn.2008.10.004 
A. Bafghi a, , A. Iannelli b, S. Verger a, S. Novelas c, J. Amiel d, J. Gugenheim b, A. Bongain a
a Service de gynécologie-obstétrique–reproduction et de médecine fœtale, hôpital de l’Archet-2, CHU de Nice, BP 3079, 152, route de Saint-Antoine-de-Ginestière, 06202 Nice cedex 3, France 
b Service de chirurgie digestive et hépatobiliaire, CHU de Nice, France 
c Service de radiologie, CHU de Nice, France 
d Service d’urologie, CHU de Nice, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Évaluer le caractère minimal invasif et la courbe d’apprentissage du Prolift™.

Patientes et méthodes

Étude prospective, toutes les patientes étaient opérées par le même chirurgien. Le caractère minimal invasif a été étudié en analysant les complications per- et postopératoires immédiates. La courbe d’apprentissage était étudiée en analysant le temps opératoire.

Résultats

Entre janvier et décembre 2007, 47 patientes ont été inclues. Le recul moyen de surveillance était de 11,8 mois. Deux plaies de vessie et deux hémorragies peropératoires supérieures à 500ml ont été signalées. Une érosion vaginale et une récidive de l’étage moyen ont été rapportées. Le temps opératoire pour un Prolift™ total était 62±18minutes. Le temps antérieur était de 40±8minutes, ce temps est resté stable après la dixième intervention. Le temps postérieur a duré en moyenne 24±13minutes, il est resté stable après la 18e intervention.

Discussion

L’apprentissage du temps postérieur est plus long du fait des passages des allènes dans les fosses ischirectale. La technique semble être minimale invasive, sa courbe d’apprentissage est faible.

Conclusion

Un suivi à plus long terme est indispensable pour juger de son efficacité dans le temps.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Aims

Evaluation of the mini invasiveness and the learning curve of the Prolift™ technique.

Materials and methods

Prospective study. All patients were operated on by the same surgeon. The mini-invasiveness of the procedure was estimated through the evaluation of the intraoperative and immediate postoperative complications. The learning curve was evaluated through the analysis of the operative time.

Results

Between January and December 2007. Forty-seven patients were included in the study. Mean follow-up was: 11,8 months. Two cases of bladder injury and two cases of intraoperative bleeding (>500ml) were reported. One case of vaginal erosion and one case of recurrence of the prolapse occurred during the follow-up. The mean operative time was 62±18min. The mean operative time of the posterior step of the Prolift™ was 24±min and remained stable after the 18th procedure.

Discussion

The learning cure of the posterior of the procedure is longer because of the passage of the needles through the ischiorectal foramens. The technique is mini-invasive considered the low rate of intra and immediate postoperative complication and the learning curve short.

Conclusions

Longer follow-up is needed to evaluate the efficacy of the procedure in the long term.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prolapsus génital, Chirurgie vaginale, Polypropylène, Minimal invasif, Courbe d’apprentissage

Keywords : Pelvic organ prolapse, Vaginal surgery, Polypropylene, Synthetic implants, Learning curve


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 1

P. 77-82 - février 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Rhabdomyosarcome pur du corps utérin : une tumeur exceptionnelle chez la femme ménopausée. À propos de deux cas
  • F. Leung, J.-J. Terzibachian, R. Ramanah, A. Govyadovskiy, Z. Aouar, C. Lassabe, D. Riethmuller
| Article suivant Article suivant
  • Prothèse valvulaire cardiaque et grossesse au CHU de Dakar : aspects épidémiologiques, cliniques, pronostiques et modalités thérapeutiques
  • M. Mbaye, P.-M. Moreira, S.M.K. Guèye, C.T. Cissé, J.-C. Moreau, A. Kane, M. Diao

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.