Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude Schizophrenia Outpatient Health Outcomes (SOHO) France : étude observationnelle à 36 mois d’une cohorte de patients schizophrènes ambulatoires traités par antipsychotiques - 09/02/09

Doi : 10.1016/j.respe.2008.11.001 
I. Gasquet a, b, , F. Chartier c, S. Tcherny-Lessenot c, J.-P. Lépine d
a Inserm U 669, maison de Solenn, Paris, France 
b Direction de la politique médicale, assistance publique–hôpitaux de Paris, 3, avenue Victoria, 75184 Paris, France 
c Unité de pharmacoépidémiologie Lilly-France, Suresnes, France 
d Inserm U 705 CNRS UMR 7157, département de psychiatrie, hôpital Fernand-Widal, assistance publique–hôpitaux de Paris, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

Studies describing long-term continuous care of outpatients with schizophrenia are relatively scarce. The prospective European Schizophrenia Outpatient Health Outcomes study (SOHO) provides data on a cohort of schizophrenic patients over a period of three years.

Methods

Prospective, long-term, observational study including outpatients who initiate therapy or change to a new antipsychotic. The study was designed to provide two patient groups of approximately equal size: treated either with olanzapine or a non-olanzapine antipsychotic. Sociodemographic, clinical and disease characteristics at baseline were described. Clinical severity of symptoms was assessed at each visit using the Clinical Global Impression scale (CGI). Treatment outcomes were analyzed as treatment discontinuation, remission and relapse rates.

Results

French results are presented in this report. Nine hundred and thirty-three patients (62% males) were recruited between March and December 2001. The mean age was 37.1±11.5 years. The mean time since first consultation for schizophrenia was 8.0±9.3 years. At study baseline, one quarter had paid employment, less than one third had a spouse or partner and more than half of them had an independent housing. Thirty percent of patients reported a previous suicide attempt. The mean CGI was 4.5±1.0 at admission. Overall, medication discontinuation for any cause occurred for 42% of patients. A remission (defined by a CGI3 maintained for 6 months, without hospitalization) was obtained in 63% of patients, 49% of patients relapsed (defined as hospitalization or CGI increase reaching 4 or more) during the three-year follow-up period. A suicide attempt occurred in 60 patients (cumulative proportion 7%).

Conclusions

The clinical findings of the French cohort of patients confirmed the high burden of the disease. Identification of risk factors for discontinuation of treatment should provide a better individualization of patient care and a better impact on the different domains of effectiveness.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

La prise en charge au long cours des patients schizophrènes suivis en ambulatoire demeure insuffisamment documentée. L’étude prospective européenne Schizophrenia Outpatient Health Outcomes (SOHO) apporte des informations sur une cohorte de patients schizophrènes suivis pendant trois ans.

Méthodes

Il s’agit d’une étude d’observation prospective menée chez des patients souffrant de schizophrénie. Les patients devaient être traités par olanzapine ou un autre antipsychotique laissé au choix du prescripteur. Les patients inclus étaient suivis en ambulatoire avec un suivi de trois ans. Les données recueillies comportaient les caractéristiques démographiques et cliniques des patients, ainsi que les caractéristiques de la maladie. La sévérité a été évaluée par la mesure de l’échelle d’impression clinique globale (CGI). Les paramètres d’efficience du traitement ont été le taux d’arrêt de traitement ainsi que, dans la population analysable, le taux de rémissions et de rechutes.

Résultats

Les résultats présentés sont ceux de la cohorte française, constituée de 933 patients (62 % d’hommes) recrutés entre mars et décembre 2001. L’âge moyen était de 37,1±11,5 ans. Le délai moyen entre le diagnostic et l’entrée dans l’étude était de 8,0±9,3 ans. Un quart des patients avaient un emploi rémunéré, moins d’un tiers vivaient en couple et la moitié habitaient un logement indépendant. Le score de CGI lors de l’entrée dans l’étude était de 4,5±1,0. Le taux d’arrêt de traitement antipsychotique a été de 42 %. Une rémission (score de CGI3 pendant 6 mois, sans hospitalisation) a été observée chez 63 % des patients et 49 % des patients ont présenté une rechute (survenue d’une hospitalisation ou aggravation du score CGI atteignant 4 ou plus) au cours des trois ans de suivi. Une tentative de suicide est survenue chez 60 patients (proportion cumulée de 7 %).

Conclusions

Les résultats confirment l’impact important des troubles schizophréniques. L’identification des facteurs de risque associés à l’interruption du traitement devrait permettre une meilleure prise en charge individuelle des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Schizophrenia, Epidemiology, Follow-up studies, Antipsychotic agents

Mots clés : Schizophrénie, Épidémiologie, Études prospectives, Traitements antipsychotiques


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 57 - N° 1

P. 25-32 - février 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévalence de l’hypertension artérielle en population générale à la Martinique
  • S. Merle, K. Pierre-Louis, J. Rosine, T. Cardoso, J. Inamo, J. Deloumeaux
| Article suivant Article suivant
  • Chaînage de bases de données anonymisées pour les études épidémiologiques multicentriques nationales et internationales : proposition d’un algorithme cryptographique
  • C. Quantin, M. Fassa, G. Coatrieux, B. Riandey, G. Trouessin, F.A. Allaert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.