S'abonner

Conceptions naïves de la mort des végétaux entre six et dix ans - 23/02/09

Doi : 10.1016/j.psfr.2008.04.001 
F. Labrell , B. Charlieux
CLEA, UFR lettres et sciences humaines, université de Reims, 57, rue Pierre-Taittinger, 51096 Reims cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 17
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’article présente des résultats sur la compréhension de la mort des végétaux de 40 enfants de six et de dix ans, appréhendée grâce à trois types de questionnements : des questions fermées sur la généralisation de la mort, des questions ouvertes sur les causes invoquées et des questions à choix de raisonnements (intentionnel, téléologique, vitaliste, essentialiste). Les résultats valident la plupart de nos hypothèses sur l’effet de la typicalité des végétaux et le choix d’explications vitalistes, surtout pour les plus jeunes, contrairement au raisonnement essentialiste plus abstrait, parce que faisant référence à des facteurs internes, plus fréquent chez les enfants de dix ans que chez ceux de six ans. Cette étude s’inscrit dans une approche actuelle du développement conceptuel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

This paper presents results of a study about the knowledge of plants’ death from 40 children of six and ten year-old. Three kinds of measures were available: questions about plants’ death according to typicality, free questions on causes of death and attributions of several kinds of explanations (intentional, teleological, vitalistic and essentialist). Results validated almost all our hypotheses, because typicality appeared to have an influence on the generalisation of death, and young children had more a vitalistic thinking more linked to feeding then essentialism which is more abstract. Such a way of reasoning was most frequent in older children. This kind of study belongs to a current theoretical approach of conceptual development.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Conceptions naïves, Domaine biologique, Enfants

Keywords : Naives conceptions, Biological domain, Children


Plan


© 2008  Société française de psychologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 54 - N° 1

P. 75-91 - mars 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Théories naïves et raisonnements téléologiques sur les animaux et les plantes
  • N. Bedoin, E. Vulliez
| Article suivant Article suivant
  • La compréhension des causes biologiques de la maladie par les enfants
  • M. Siegal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.