Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Therapeutic education unit for heart failure: Setting-up and difficulties. Initial evaluation of the I-CARE programme - 26/02/09

Doi : 10.1016/j.acvd.2008.10.015 
Yves Juillière a, , Patrick Jourdain b, Jérome Roncalli c, Amélie Boireau b, Hélène Guibert d, Hélène Lambert d, Laure Spinazze c, Guillaume Jondeau e, Pierre Sonnier f, Céline Rouanne g, Angélique Bidet g, Brigitte Sandrin-Berthon f, Jean-Nöel Trochu d

for the I-CARE participants on behalf of the Working Group on Heart Failure of the French Society of Cardiology1

  See Appendix.

a Department of Cardiology, CHU de Nancy-Brabois, allée du Morvan, 54500 Vandœuvre-les-Nancy, France 
b Department of Cardiology, hôpital René-Dubos, Pontoise, France 
c Department of Cardiology, CHU de Toulouse, Toulouse, France 
d Department of Cardiology, CHU de Nantes, Nantes, France 
e Department of Cardiology, CHU Bichat, Paris, France 
f Comité régional d’éducation pour la santé, Languedoc-Roussillon, Montpellier, France 
g AstraZeneca, France 

Corresponding author. Fax: +33 3 83 15 38 24.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Education programmes are required in chronic diseases. The insuffisance cardiaque : éducation thérapeutique (I-CARE) programme was developed in France to promote the setting-up of therapeutic education units for chronic heart failure.

Aim

To evaluate the setting-up of such units, assessing the influence of training on the creation and organization of the unit, the problems encountered and the contribution of the dedicated educational tools.

Methods

We submitted a questionnaire to the first 136 trained centres. The questionnaire was divided into two sections: one section dealing with educational practices and the other with the advantages and disadvantages of the tools provided.

Results

The participation rate reached 69.1%. Seventy-four centres (78.7%) declared themselves to be active in therapeutic education. Unit educational activities determined an educational diagnosis (89.2% of the centres) and provided education by means of collective workshops (73.0%) or one-to-one teaching sessions (75.7%). A complete education programme for a patient consisted of a median of four sessions (25th–75th percentile, 2–5 sessions) and lasted for a median of 6h (25th–75th percentile, 4–10h). The education team was multidisciplinary and usually included a nurse (93.2%), a dietician (78.4%), a cardiologist (71.6%) and a physiotherapist (40.5%). Heart failure educational tools were used only in part in most centres (89.2%). All advantages and disadvantages were recorded.

Conclusion

This first evaluation of the setting-up of therapeutic education units in the I-CARE programme has yielded promising results, despite expected difficulties. The effects of therapeutic education on the behaviour of heart failure patients remain to be determined.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Situation

Les programmes d’éducation sont maintenant recommandés dans les maladies chroniques. Prévoyant cette situation, le programme insuffisance cardiaque : éducation thérapeutique (I-CARE) a été développé en France afin de promouvoir la création d’unités d’éducation thérapeutique dans le cadre de l’insuffisance cardiaque.

But

Pour évaluer la mise en place de ces unités, nous avons adressé un questionnaire aux 136 premiers centres formés, afin d’évaluer l’influence de la formation en éducation thérapeutique sur la création de l’unité, l’organisation de l’unité, les problèmes rencontrés et la contribution des outils éducatifs dédiés.

Méthode

Le questionnaire était constitué d’une partie portant sur l’activité éducative du centre et une partie sur les qualités et les limites des outils fournis.

Résultats

Le taux de participation a atteint 69,1 %. Parmi les centres, 74 (78,7 %) se déclaraient actifs en éducation thérapeutique. Les activités éducatives de l’unité se composaient d’un diagnostic éducatif (89,2 % des centres) et d’une éducation administrée au moyen soit d’ateliers collectifs (73,0 %), soit de sessions individuelles (75,7 %). Un programme complet d’éducation pour un patient comportait une médiane de quatre sessions (25e–75e percentiles : 2–5) et durait six heures (4–10). L’équipe éducative était multidisciplinaire et constituée principalement d’une infirmière (93,2 %), d’une diététicienne (78,4 %), d’un cardiologue (71,6 %) et d’un kinésithérapeute (40,5 %). Les outils éducatifs dédiés à l’insuffisance cardiaque étaient utilisés seulement en partie dans la plupart des cas (89,2%). Toutes les appréciations, positives et négatives, ont été analysées.

Conclusion

La première évaluation de la création d’unités d’éducation thérapeutique dans le cadre du programme I-CARE s’avère prometteuse en dépit des difficultés prévues. Il reste à démontrer les effets de l’éducation thérapeutique sur le comportement des patients insuffisants cardiaques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Therapeutic education, Heart failure, Care management

Mots clés : Éducation thérapeutique, Insuffisance cardiaque, Prise en charge


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 102 - N° 1

P. 19-27 - janvier 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vascular disease as a predictor of long-term mortality in patients hospitalized for new-onset heart failure
  • Jean-Michel Tartière, Lamia Kesri-Tartière, Dan Rusinaru, Franck Lévy, Christophe Tribouilloy
| Article suivant Article suivant
  • RESICARD: East Paris network for the management of heart failure: Absence of effect on mortality and rehospitalization in patients with severe heart failure admitted following severe decompensation
  • Patrick Assyag, Thomas Renaud, Alain Cohen-Solal, Magali Viaud, Henry Krys, Aleksandra Bundalo, Pierre-Louis Michel, Robert Boukobza, Yann Bourgueil, Ariel Cohen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.