Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cross-linking du collagène cornéen induit par ultraviolet-A et riboflavine dans le traitement du kératocône évolutif - 26/02/09

Doi : 10.1016/j.jfo.2008.11.007 
P. Fournié a, b, c, , S. Galiacy b, c, J.L. Arné a, c, F. Malecaze a, b, c
a Service d’Ophtalmologie, CHU Toulouse, Hôpital Purpan, Toulouse, France 
b INSERM, U563, Toulouse, France 
c Université Toulouse III Paul Sabatier, Toulouse, France 

Auteur correspondant. Service d’ophtalmologie, hôpital Purpan, place du Docteur-Baylac, 31059 Toulouse cedex 9, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Nous rapportons nos résultats préliminaires du traitement par cross-linking du collagène cornéen (CXL) induit par ultraviolet-A (UV-A) et riboflavine dans le traitement du kératocône évolutif.

Patients et méthodes

Nous avons mené une étude prospective longitudinale non comparative portant sur 20 yeux de 20 patients recrutés consécutivement entre août 2006 et février 2008. La progression du kératocône était documentée par une majoration topographique de la kératométrie maximale (Kmax). La pachymétrie préopératoire était supérieure à 400 μm. La progression du kératocône était évaluée par topographie cornéenne, par la mesure de la meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC) et par analyse de la réponse biomécanique cornéenne par Ocular Response Analyzer (ORA).

Résultats

Le Kmax a diminué en moyenne de 1,68±2,18 D à 1 an (p<0,05) avec une régression du Kmax (d’au moins 0,5 D) dans 66 % des yeux et une stabilisation (à±0,5 D) dans 17 % des yeux. La MAVC moyenne préopératoire était de 0,49±0,22. La MAVC postopératoire à 6 mois était de 0,63±0,23 (p<0,05) avec un gain de MAVC de 1 ligne ou plus dans 56,25 % des yeux. Les valeurs de l’ORA sont restées inchangées.

Discussion

Le CXL par UV-A et riboflavine rigidifie la cornée ex vivo et a pour but chez les patients d’arrêter la progression du kératocône.

Conclusion

Les résultats préliminaires du CXL dans le kératocône sont encourageants, mais nécessitent confirmation sur un suivi plus long.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The aim of the present study was to evaluate the clinical usefulness of riboflavin- and ultraviolet-A (UV-A)-induced collagen cross-linking (CXL) on progressive keratoconus.

Patients and methods

Twenty eyes of 20 patients with progressive keratoconus were included in a prospective, nonrandomized pilot study. The preoperative progression of keratoconus was documented by an increase in maximum keratometry (Kmax) on serial corneal topographies. Preoperative corneal thickness was at least 400 μm. The postoperative progression of keratoconus was evaluated from corneal topography, best-corrected visual acuity (BCVA) testing, and corneal biomechanical properties assessed with the Ocular Response Analyzer (ORA). The follow-up time was between 3 and 18 months.

Results

The steepening decreased significantly by 1.68±2.18 diopters (D) in the first year (p<0.05). The Kmax value decreased in 66% of eyes and remained stable in 17% (within±0.50 D). The mean preoperative BCVA was 0.49±0.22. Six months after the CXL treatment, the mean BCVA was 0.63±0.23 (p<0.05) and improved at least one line in 56.25% of eyes. The ORA values remained stable over the entire follow-up period.

Discussion

Extensive experimental study showed a significant increase in corneal rigidity after riboflavin/UV-A-induced CXL.

Conclusion

Preliminary results on the clinical effects of riboflavin/UV-A-induced CXL are encouraging in reducing the progression of keratoconus. Long-term results are necessary to evaluate the duration of the stiffening effect.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Kératocône, Cross-linking, Collagène, Ultraviolet-A, Riboflavine

Keywords : Keratoconus, Cross-linking, Collagen, Ultraviolet-A, Riboflavin


Plan


 Cet article a fait l’objet d’une communication orale lors du congrès de la SAFIR 2008.


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 1

P. 1-7 - janvier 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic et prise en charge des corps étrangers végétaux intra-orbitaires
  • S. Prazeres, P.-V. Jacomet, O. Galatoire, F. Lafitte, F. Heran, H. Boissonet, S. Morax

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.