Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La iatrogénie : quelle ampleur, pourquoi et comment la réduire ? - 26/02/09

Doi : 10.1016/j.jfo.2008.11.009 
M. Labetoulle
Service d’Ophtalmologie, Centre Hospitalier Universitaire Bicêtre, 78, rue du Général Leclerc, 94275, Le Kremlin-Bicêtre CEDEX, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La iatrogénie est un domaine paradoxal à plusieurs égards : les médecins y pensent souvent, sinon tout le temps, mais les données chiffrées sur sa fréquence et son impact sont finalement assez rares. La meilleure façon de la réduire est la prévention, mais les méthodes préventives clairement identifiées et l’évaluation de leur efficacité sont elles aussi en faible nombre. Enfin les patients la redoutent, mais sont souvent les premiers demandeurs de nouvelles technologies non encore totalement évaluées. La iatrogénie est en effet maximale lors de la mise en route de nouvelles procédures thérapeutiques ou diagnostiques, puisque seule l’expérience sur un grand nombre de patients permet de cerner et donc de réduire le risque iatrogène. L’évaluation a posteriori, c’est-à-dire après plusieurs mois ou années de mise sur le marché, de la réelle balance entre bénéfice et risque du geste médical en question est donc la garantie d’une véritable amélioration de la qualité des soins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Iatrogeny is a paradoxical domain from several points of view: it is a daily preoccupation for physicians but scientific data on its frequency and consequences are rare. The best way to reduce iatrogenic results is prevention but clearly identified preventive methods and their evaluation for efficacy are also scarce. Finally, patients dread it, but they are often the first to demand new technologies, even if evaluation is incomplete. Indeed, iatrogenic results peak when new therapeutics or diagnostic procedures first appear on the market, because a large number of patients is needed to evaluate the risk involved. A posteriori evaluation of emerging medical or diagnostic procedures, i.e., after several months of marketing, thus remains the best guarantee for improving the quality of care.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Iatrogénie, Effets indésirables, Toxicité, Essais cliniques

Keywords : Iatrogenic, Side effects, Toxicity, Clinical trials


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 1

P. 79-82 - janvier 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pathologies iatrogènes liées aux traitements du glaucome
  • A. Bron
| Article suivant Article suivant
  • Protocole de surveillance ophtalmologique des patients traités par antipaludéens de synthèse ou par vigabatrin au long cours
  • I. Ingster-Moati, C. Orssaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.