S'abonner

De la difficulté sexuelle à la dysfonction sexuelle (DS) - 03/03/09

Doi : 10.1016/j.sexol.2008.07.004 
M. Bonierbale, MD 1
Service de psychiatrie et de psychologie médicale, CHU Sainte-Marguerite, 270, boulevard de Sainte-Marguerite, 13274 Marseille cedex 09, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’analyse de la littérature des dix dernières années montre que les moyens standardisés et validés de l’évaluation des dysfonctions sexuelles (DS) ne mesurent le plus souvent que les aspects dysfonctionnels de la fonction sexuelle et sont peu orientés sur leurs variations liées au contexte psychosocial. Les inclusions cognitives qu’on y retrouve ne se rapportent essentiellement qu’à la satisfaction et bien peu à l’intimité et à la qualité de la relation. Les indicateurs de « vulnérabilité psychologique » manquent (Bonierbale, 2006). Ainsi, on ne mesure souvent que l’efficacité d’un médicament et non l’efficience d’un traitement dans la « vraie vie ». Un rapport récent sur l’évolution de l’évaluation de la dysfonction érectile (DE), à propos de l’évolution de la DE dans la MMAS [J Urol 177 (2007) 241–6], montre qu’après neuf ans la DE n’est pas inexorablement aggravée par l’âge mais peut avoir une rémission spontanée (35 %), et que sur le temps les rémissions spontanées sont plus aussi communes qu’on ne le pensait. Cet apport remet à l’honneur que la DE peut être un symptôme passager, une difficulté, une variation sur le temps dont les styles de vie qui lui sont associé doivent être pris en compte, et cela autant sinon plus que les aspects dynamiques de la dysérection elle-même à un instant donné en dehors de son contexte. En pratique clinique, les problèmes sexuels doivent donc être explorés sur deux plans : celui de l’altération de la physiologie de la fonction sexuelle (dysfonction) et celui faisant partie de l’altération des interrelations faisant partie de l’expérience sexuelle. Les intrications des problèmes sexuels avec les facteurs psychosociaux sont encore insuffisamment étudiées alors que leur prise en charge est fondamentale pour éviter de traiter la fonction sexuelle et ses aléas comme une fonction isolée de l’humain. Le repérage clinique entre difficulté et dysfonction est la clé de voûte de l’évaluation des problèmes sexuels de nos patients pour établir des stratégies de prise en charge qui leur soient adaptées et non universalisées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Efficacité, Efficience, Évaluation, Difficulté, Dysfonction


Plan


 Communication aux premières assises françaises de sexologie et de santé sexuelle ; Strasbourg 2007.
 This issue also includes an English version: Bonierbale, M. From sexual difficulties to sexual dysfunctions (SD).


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 1

P. 28-31 - janvier 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Genèse de la perte du sens dans la médecine et la sexologie contemporaines
  • R. Porto
| Article suivant Article suivant
  • Pourquoi les patients qui ont des difficultés sexuelles ne consultent-ils pas plus souvent ? D’après une enquête française de l’ADIRS
  • A. Lemaire, M.-H. Colson, B. Alexandre, B. Bosio-leGoux, P. Klein

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.