Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Métapneumovirus humain - 12/03/09

[90-55-0067]  - Doi : 10.1016/S0000-0000(09)52484-9 
L. Andréoletti  : Professeur des Universités-praticien hospitalier, responsable du Laboratoire de virologie médicale et moléculaire
Laboratoire de virologie médicale et moléculaire, Hôpital Robert Debré et IFR 53/EA4303, avenue du Général-Koenig, Centre hospitalier universitaire et faculté de médecine de Reims, 51100 Reims, France 

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le métapneumovirus humain (MPVH) est un nouveau paramyxovirus (virus enveloppé à acide ribonucléique [ARN] négatif) identifié en 2001 et responsable d'infections respiratoires hautes et basses chez des jeunes enfants et des adultes sains ou les sujets immunodéprimés. Des études de séroprévalence ont indiqué que ce virus circulait déjà dans la population générale depuis au moins cinquante ans et que plus de 90 % des enfants entre 5 et 10 ans présentaient des anticorps anti-MPVH. Ce virus provoque principalement des bronchiolites infantiles, des pneumonies et des otites et serait responsable de 5 % à 10 % des hospitalisations pédiatriques pour infection respiratoire. La primo-infection par le MPVH a lieu dans la petite enfance et elle serait suivie de réinfections multiples à l'âge adulte. Ce virus pourrait favoriser, en tant que cofacteur à des surinfections respiratoires bactériennes, des épisodes d'exacerbation de l'asthme ou de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Une co-infection en association avec le virus respiratoire syncytial (VRS) ou le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) pourrait être associée à une plus grande sévérité des signes cliniques, nécessitant une oxygénothérapie et une prise en charge en réanimation. L'apparition récente d'anticorps monoclonaux anti-MPVH permettant de détecter les deux génogroupes A et B autorise la détection des antigènes viraux par des techniques d'immunofluorescence (IF directe ou indirecte) ou de détection antigénique sur microplaque (EIA) à partir de prélèvements respiratoires (aspiration nasophayngée en pédiatrie, écouvillonnage nasal ou pharyngé chez l'adulte, aspiration trachéale en réanimation). Des techniques de RT-PCR (reverse transcription-polymerase chain reaction) en temps réel ou suivis d'une détection moléculaire par hybridation sur « biopuce » sont disponibles et sont plus sensibles, mais plus lourdes et plus coûteuses que les techniques d'immunofluorescence sur lames ou EIA en système microplaque qui sont maintenant recommandées pour le diagnostic quotidien en virologie clinique. Les techniques de cultures cellulaires sont longues et fastidieuses et non réalisables dans le cadre du diagnostic de virologie clinique. Aucun traitement spécifique n'est disponible et seule la ribavirine a démontré son activité anti-MPVH in vitro et in vivo dans des modèles animaux. Des études vaccinales prometteuses fondées sur l'utilisation de vaccins vivants atténués modifiés par génétique inverse ont montré une protection efficace dans des modèles animaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Paramyxovirus, Virus respiratoire, Infection respiratoire, Bronchiolite


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Mesure de l'avidité des immunoglobulines G : techniques, intérêt et limites
  • L. Grangeot-Keros
| Article suivant Article suivant
  • Norovirus
  • A. de Rougemont, G. Belliot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.